Paul Bohec

Son contrat avec le Partizan Belgrade se termine en Juin prochain. À dix-neuf ans, Andrija Živković s’inscrit dans la droite lignée des pépites sorties de la formation serbe. Courtisé par de nombreuses écuries européennes, le cas du jeune ailier fait débat dans son club qui ne souhaite pas le voir partir libre.

Chelsea, Manchester City, Real Madrid, Barcelone ou l’Inter Milan, tels sont les clubs intéressés par le joueur du Partizan, plus jeune footballeur de l’histoire du football serbe à avoir porter le maillot de la sélection. Son contrat prenant fin à l’issue de la saison, le joueur est libre de s’engager où bon lui semble même si son club ne désespère pas de lui faire signer une prolongation de contrat. Une réunion est d’ailleurs prévue lors des prochains jours à cet effet.

Auteur de cinq buts en dix matchs de championnat – soit déjà son meilleur total sur une saison complète – Andrija Živković s’est également illustré sur la scène européenne puisqu’il a marqué lors des barrages en Ligue des Champions – sans que cela ne permette toutefois aux serbes de se qualifier. Derrière Franco Di Santo, il est même le meilleur buteur en Europa League avec trois réalisations en autant de matchs.

Champion du monde des moins de 20 ans avec la Serbie cet été, la pépite du Partizan connaît une trajectoire ascendante qui le mène déjà à la porte des plus grands clubs européens. Lancé à seulement seize ans sur les pelouses professionnelles, il a été appelé en sélection par Siniša Mihajlović à peine quelques mois plus tard.

Bien décidé à ne pas laisser filer son prodige gratuitement, le Partizan, en difficulté financièrement, souhaite le vendre pour dix millions d’euros cet hiver. Si les prétendants ne se bousculent pas, il pourrait partir pour moins que ça ou bien rester jusqu’à cet été où il rejoindra assurément un grand club. La lutte pour la signature du talent serbe ne fait, en tout cas, que commencer.

Andrija Živković, la pépite du Partizan Belgrade

© UEFA