Arda Turan, le Spartiate de l’Atlético Madrid

Arda Turan

Arrivé en 2011, Arda Turan s’est imposé comme l’un des maillons très forts du collectif de l’Atlético Madrid. Le Turc se révèle indispensable pour Diego Simeone.

Arda Turan 2

Arda Turan brille de mille feux sous le ciel madrilène. Avec sa barbe foisonnante et sa tunique de l’Atlético Madrid sur le dos, le sosie du roi Léonidas expose l’étendue de son talent chaque weekend en Liga BBVA. Et Diego Simeone est tombé amoureux de son joueur dès les premières secondes. “Quand il joue bien, il peut décider de l’issue d’un match à lui seul”, pense le coach argentin. Le Turc dribble, élimine et surtout fait marquer avec tant de facilité que de nombreux grands clubs s’intéressent à son cas.

Un Spartiate au pays des guerriers

Arda Turan n’est pas un joueur comme les autres. L’ailier préfère donner des balles de but plutôt que de finir les actions lui-même. Ce genre de footballeur s’avère de plus en plus rare. Le Turc n’affiche pas des statistiques extraordinaires (il tourne entre 5 et 10 buts et 6 à 12 passes décisives par saison) mais sa présence est indispensable à son équipe. Quand il joue, ses coéquipiers savent qu’ils disposent d’un grand joueur à leurs côtés, qui est capable de réaliser un geste, donner une passe qui déstabilisera la défense adverse et changera le cours du match.

Arda Turan est un virtuose du ballon rond, un esthète du football moderne. Si Tomas Rosicky se fait appeler le “Petit Mozart“, le numéro 10 de l’Atlético Madrid pourrait être surnommé le “Petit Beethoven”. Son look de guerrier de l’Antiquité colle bien à son caractère. Si Arda Turan se transforme en artiste dès qu’il a le ballon dans les pieds, il redevient un battant dès que le cuir est contrôlé par l’adversaire. Il représente parfaitement l’Atlético Madrid de Diego Simeone. Avec Koke ou Antoine Griezmann, ce sont des petits génies au talent immense qui se mettent au service de l’équipe et mouillent ce maillot colchonero.

La Liga sied parfaitement à Arda Turan. L’ailier a besoin d’espaces pour s’exprimer, il ne pouvait évoluer que dans un championnat où la qualité technique s’avère primordiale. Et le maillot de l’Atlético Madrid lui va si bien. Le Turc représente chacune des valeurs prônées par son entraîneur. Un départ du génial numéro 10 attristerait Vicente-Calderon, qui deviendrait alors inconsolable. Mais d’ailleurs : pourquoi partir ? Arda Turan est le genre de joueur qui peut emmener cette équipe sur le toit de l’Europe, pour tutoyer les étoiles. Les Colchoneros ont touché les étoiles du bout des doigts la saison passée, avant de redescendre brutalement sur Terre. Après un coup de boule de Sergio Ramos dans le temps additionnel.

 Et ça, c’est juste pour le plaisir des yeux :

1 Trackback / Pingback

  1. Arda Turan revient au Barça pour mieux repartir - Papinade

Laisser un commentaire