Theophil

bielsa glacière

Après 2 premiers matchs dans son nouveau vélodrome, l’OM a déjà réussi a alterné le bon, le moyen et le mauvais. Bielsa a lui aussi alterné entre les sueurs froides et la joie.
Pourtant il y a bien une chose qui n’a pas changé lors de ces 2 matchs.
Quelque chose d’assez étonnant, d’au fond assez anecdotique même, mais quelque chose qui restera comme un des symboles fort de cet OM version Bielsa : La Glacière d’El Loco.

Fidèle compagne de l’Argentin, cette étrange glacière fut présente lors des réceptions du MHSC et de Nice. Toujours placé au même endroit, le pauvre contenant isotherme signé Powerade soutient Marcelo dans les bons comme dans les mauvais moment, assurant une assise correcte à un Bielsa en proie à des problèmes de dos aussi récurrents que les centres ratés de Morel la saison passée.

Bon, OK, Marcelo a mal au dos, il mérite bien de pouvoir s’asseoir pour tout ce qu’il apporte au Football.. mais pourquoi sur une glacière putain ? Une G.L.A.C.I.E.R.E ! Plus beauf tu meurs sans déconner ! Filez lui un fauteuil, ou même une chaise.. mais pas une glacière quoi !

A la rédaction, ça nous a tous bien fait marrer il faut le dire, mais les rires ont rapidement laissé place aux interrogations, voire aux spéculations. Non, la présence de cette glacière n’est surement pas complètement anodine. Quelque chose se cache forcément derrière cette étrange habitude signée Bielsa.

Chacun y est donc allé de sa théorie à propos de la vraie raison pour laquelle le petit Marcelo garde jalousement sa glacière fétiche. Voici quelques éléments de réponse qui devraient vous aider à y voir plus clair :

Marseillais jusqu’au bout : On le savait suffisamment acharné pour s’être tapé toutes les vidéos des purges offertes la saison dernière par l’OM. Afin de préparer au mieux sa saison, Bielsa va plus loin et dresse un profil sociologique du supporter Marseillais de base. Casquette OM des années 2000 à l’envers, débardeur bien sale et bien moche, le Marseillais est avant tout un beauf. Fan de Pastis qu’il boit toujours très frais, l’Olympien lambda doit avant tout la survie de son jaune à la glacière qu’il emporte dans tous les campings de France.

BINGO ! Bielsa veut lui aussi sa glacière. Faire comme les Marseillais reste le meilleur moyen qu’ils vous acceptent et vous laisse plus d’un mois sur le Banc si vous ne gagnez pas tout les matchs. Marcelo le sait, et garde au frais quelques litres de Pastaga au cas ou ça tournerait mal. Pour l’Apéro…

Une porte de sortie : 12ème journée, un OM au bord de la crise reçoit des Lensois relégables. Après s’y être incliné contre Caen, Lyon et les verts, l’OM laisse une nouvelle fois son Vélodrome aux visiteurs. 0-1. 12 matchs. 11 points. L’OM est 19ème, le Vélodrome gronde et Labrune désemparé est prêt à tout pour éviter la branlée au Parc qui se profile 7 jours plus tard. Tout ça, Bielsa l’avait prévu, et souhaitant conserver son amour propre El loco va se tiré avant même d’avoir officiellement été viré. Comment ? Et bien grâce à cette putain de glacière pardi ! La partie immergée de l’Iceberg ça vous dit quelque chose ? Bielsa oui en tout cas, El loco a en fait creusé un tunnel sous cette espèce de boite, tunnel qui relie le stade à son domicile, chez lui en Argentine. Ni une, ni deux, Marcelo profite du désarroi du public après une collision Morel-N’koulou pour se barrer. Personne ne sait ou il a bien pu aller le lendemain. On ne le reverra jamais. Après tout, qui irait chercher sous une glacière ?

Un Défenseur central cryogénisé : On le sait, même si cet OM là comptabilise pour le moment 7 points en 4 matchs, il sera difficile pour la troupe de Bielsa de lutter avec les meilleurs sur le long terme vu le déficit derrière. Aussi bien quantitativement que qualitativement, l’OM n’est pas paré pour cette saison défensivement. Laburne foire lamentablement toutes ses négociations et à minuit le dernier jour du mercato, c’est finalement le seul Gael Givet qui rejoint les rangs olympiens. Bielsa pique une grosse colère dans un premier temps, puis se ravise, s’excusant même au près du club pour son attitude à la surprise générale. En réalité, Marcelo a encore une fois une solution de secours, et elle se trouve dans sa fameuse glacière. Loin d’être ordinaire, la fameuse boite isotherme est en fait un caisson cryogénisé : Marcelo y a foutu un défenseur argentin de grand talent, qu’il a lui même congelé. Au cas ou. L’OM devient alors étonnamment serein. Comme métamorphosée par l’arrivée de la recrue de son Gourou, la défense marseillaise se montre intraitable toute la saison, permettant ainsi à l’OM de chiper la seconde place à Monaco lors du sprint final.

Juste quelques trucs perso : Fin tacticien, Bielsa n’en est pas moins un profond romantique. Attaché à sa femme, ses gosses et l’ensemble de sa famille, Marcelo ne supporte pas vraiment l’éloignement, et l’ambiance parfois moins familiale de Marseille et quelques-uns de ses quartiers n’arrange pas vraiment les choses. C’est pourquoi l’homme qui n’était qu’à moitié chauve a préféré prévenir que guérir : dans cette glacière se trouvent en fait plusieurs photos de famille et autres souvenirs.. Le Marcelo n’a pas vraiment confiance, et il tient à ces photos plus qu’à tout au monde en l’absence de sa famille sur place. Alors il les prend avec lui les jours de matchs. Logés sous son boule pendant la majorité des 90 minutes de chaque match, ces moments de vie sont en sécurité, et bien malin celui qui arrivera à les lui voler.

Des boissons comme partout ailleurs : Hypothèse la moins extravagante, elle n’en reste pas moins la plus plausible. Pourquoi ? Parce qu’après tout Marcelo Bielsa est un homme comme les autres. On aurait tendance à oublier qu’El Loco n’est pas aussi fou que ça au fond. Jugé à la hâte car différent des autres dans son approche de se sport, Bielsa est avant tout un homme tombé profondément amoureux du foot depuis son enfance. C’est peut être ça qui l’a rendu parfois si étrange, mais pourquoi s’en plaindre ? Ne sommes nous pas fan de foot nous aussi. Pour ce qu’il tente de faire à Marseille et pour ce qu’il a déjà apporté ailleurs il ne peut qu’être respecté. Dans cette glacière il n’y a que quelques Powerade et 2-3 bouteilles d’Evian ( petit souvenir avant qu’ils descendent ) car cette glacière est comme les autres. Symbole d’un entraîneur normal gérant un effectif normal dans un club normal. Ou pas.