Borussia Dortmund, parole à la défense

Battu par Tottenham en Ligue des Champions, le Borussia Dortmund n'a pas encaissé le moindre but en Bundesliga © Twitter BVB
Battu par Tottenham en Ligue des Champions, le Borussia Dortmund n'a pas encaissé le moindre but en Bundesliga © Twitter BVB

Depuis son retour sur le devant de la scène, le Borussia Dortmund a davantage brillé par son attaque de feu que par sa défense de fer. Pourtant, depuis le début de la saison, le BVB reste le seul club à n’avoir encaissé aucun but en championnat parmi le “big five” (Bundesliga, Liga, Premier League, Serie A, Ligue 1). Une statistique loin d’être anodine.

Avec quarante buts encaissés la saison dernière, la feuille de route de Dortmund n’était pas infamante, loin de là. Mais pour un club qui souhaite concurrencer le Bayern Munich sur la scène nationale – et qui doit faire avec l’émergence du RB Leipzig ou d’Hoffenheim – c’est beaucoup trop. À titre de comparaison, les Bavarrois n’en ont encaissé que 22, presque deux fois moins. Contre Monaco en Ligue des Champions, dans un contexte particulier certes, les joueurs de Thomas Tuchel sont allés chercher à six reprises le ballon au fond de leurs filets. Alors Peter Bosz, arrivé cet été en provenance de l’Ajax Amsterdam, a décidé de serrer la vis. Le nouveau coach des Borussen fait avec les moyens disponibles mais cherche à trouver un équilibre entre un secteur offensif décisif et une défense plus hermétique.

La défense, l’affaire de tous au Borussia Dortmund

Avec une paire Şahin – Castro, le milieu de terrain du BVB semble enfin plus équilibré et surtout plus dense. L’année dernière, Thomas Tuchel s’avançait principalement avec un 3-4-3 avec seulement deux joueurs au coeur du jeu. Là, le Turc, enfin débarrassé des blessures, et l’Allemand peuvent compter sur le soutien du jeune Mahmoud Dahoub, 21 ans, arrivé du Borussia Mönchengladbach à l’intersaison. En attendant le retour de l’excellent Julian Weigl pour permettre à ses milieux de souffler, Peter Bosz a, semble-t-il, trouvé une formule cohérente en ce début de saison malgré une contre-performance à Tottenham en Ligue des Champions. L’arrivée d’Ömer Toprak permet d’instaurer un turnover intéressant derrière avec Marc Bartra et Sokratis. Le coach hollandais sait ainsi qu’il peut compter sur trois défenseurs centraux à la fois complémentaires, expérimentés et talentueux.

Malgré les blessures, tous les joueurs se sont mis au diapason à commencer par le jeune Français Dan-Axel Zagadou, 18 ans seulement, qui a déjà disputé quatre matchs dont trois en tant que titulaire sur le flanc gauche de la défense. Raphaël Guerreiro et Marcel Schmelzer, sorti lors du match contre Fribourg, sont blessés. C’est donc l’ancien parisien, défenseur central, qui assure l’intérim même s’il lui est reproché de ne pas suffisamment prendre son couloir. En attendant les retours de Guerreiro et Weigl dans le 11 de départ, Dortmund est convaincant.

En Bundesliga, avec dix buts marqués en quatre rencontres et aucun encaissé, le Borussia peut reprendre, seul, sa place de leader ce mercredi soir en cas de victoire à Hambourg. Pour l’instant, le BVB n’a pas encore eu de vraie concurrence mais s’est quand même frotté à quelques belles équipes de l’an dernier : Cologne, le Hertha Berlin et Fribourg occupaient ainsi les cinq, six et septième place en 2016/2017 même si leurs débuts de saison respectifs sont plus compliqués. “Je suis heureux et fier de n’avoir toujours pas concédé de but en Bundesliga”, a souligné Peter Bosz en conférence d’avant-match.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire