Quelles chances pour les clubs français en coupe d’Europe ?

Le tirage au sort de la Ligue des Champions pour les clubs français © UEFA Twitter
Le tirage au sort de la Ligue des Champions pour les clubs français © UEFA Twitter

Paris, Monaco, Marseille, Lyon et Nice. Il y aura cette saison cinq clubs engagés dans une compétition européenne. Les deux premiers disputeront la plus prestigieuse tandis que les trois autres seront engagés en Europa League. Les tirages au sort des deux coupes ont été faits cette semaine, l’occasion d’analyser les chances de chacun des représentants français.

Paris : 99% de chances

Quoi qu’en disent les plus mauvaises langues, le Paris-Saint-Germain s’est installé dans les plus hautes sphères du football européen et fait aujourd’hui figure de favori pour le titre en Ligue des Champions au même titre que le Real ou le Bayern Munich. Les Allemands figurent d’ailleurs dans le groupe des parisiens. Toutefois, le chapeau 3 a été très clément puisque ce sont les Belges d’Anderlecht qui y sont sortis. La dernière équipe, le Celtic, ne sera pas une partie de plaisir, en témoignent les difficultés que les Écossais avaient posé à Manchester City la saison dernière par exemple. Pour autant, à moins d’un invraisemblable scénario catastrophe, impossible d’imaginer le PSG ne pas se tirer très facilement de ce groupe. La seule réelle question est : à quelle place.

Monaco : 75% de chances

Capable du très bon comme du moins bon en Ligue des Champions, Monaco a hérité d’un tirage à sa portée. Placés dans le chapeau 1 du fait de leur titre de champions de France, les Monégasques avaient fort à faire dans le deuxième chapeau. Ils y ont tiré l’adversaire le plus abordable, Porto, alors que de grosses têtes d’affiches y figuraient (Manchester United et City, Barcelone, l’Atlético Madrid ou Dortmund). Derrière, le Besiktas et Leipzig font figures d’inconnues. Les Turcs ont été éliminés par Lyon l’an passé en Ligue Europa mais il n’est jamais facile de se déplacer dans l’enceinte bouillante du Vodafone Park. Les Allemands sont encore plus indéchiffrables. Dauphins du Bayern Munich en Bundesliga l’an passé, ils n’ont aucune expérience européenne et leur effectif est très jeune mais est aussi resté quasi inchangé à l’intersaison. Si les joueurs de la principauté jouent à leur niveau, ils devraient dans tous les cas réussir à se sortir à l’une des deux premières places du groupe.

Lyon : 75% de chances

L’OL a repris des couleurs en ce début de saison et le mercato des Gones n’est pas encore terminé. Le tirage au sort ne leur a pas mis les adversaires les plus simples sur la route pour les poules de l’Europa League, mais les demi-finalistes de la dernière édition ont vu à quel point un beau parcours en coupe d’Europe, fut-ce la petite, pouvait être bénéfique. Les Lyonnais seront opposés à Everton (7e de Premier League), l’Atalanta Bergame (4e de Serie A) et aux Chypriotes de l’Apollon Limassol. Un groupe homogène, surtout en ce qui concerne les trois premières équipes, mais où les Lyonnais devraient bien figurer.

Marseille : 75% de chances

Les Marseillais ont assurément bénéficié du tirage le plus favorable des trois clubs engagés en C3. Les Olympiens, laborieux contre les Slovènes de Domzale, voudront réussir un beau parcours en coupe d’Europe et sortir des groupes comme il y a deux ans. Le Red Bull Salzburg, tête de série, ne sera pas à prendre à la légère mais semble un adversaire beaucoup plus abordable que beaucoup d’autres équipes du chapeau 1 (Arsenal, Milan AC, Villarreal, Lazio, Zenith). Les Portugais de Guimaraes n’ont plus passé les poules d’une compétition européenne depuis 30 ans et les Turcs de Konyaspor n’ont eux non plus aucune référence. Les hommes de Rudi Garcia ont donc pour obligation d’aller en 16e de finale.

Nice : 60% de chances

Difficile début de saison pour les Aiglons qui peinent encore à trouver leurs marques en ce mois d’août. Les Niçois ont battu un Ajax Amsterdam en souffrance lors des tours préliminaires de la Ligue des Champions avant de s’incliner logiquement contre Naples. En C3, la première place du groupe semble compliquée à aller chercher avec les Italiens de la Lazio Rome. Pour ce qui est de la deuxième, la lutte sera acharnée avec le Vitesse Arnhem (Pays-Bas) et le Zulte Waregem (Belgique). Dans sa configuration, le groupe de l’OGC Nice ressemble peu ou prou à ce que les Azuréens ont connu l’an passé avec un club favori et les trois autres d’un niveau globalement similaire. La saison dernière, ils avaient terminé 4e de leur groupe mais à un point de la qualification. Gageons que cette fois, les Aiglons feront mieux !

On attend vos pronostics dans les commentaires. De notre côté, on croise les doigts pour un carton plein des clubs français, possible au vu des différents groupes !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire