Clap de fin pour Florent Balmont

C’est un joueur emblématique du championnat français qui tire sa révérence.

L’arrêt de la Ligue 1 a signé la fin de la carrière de Florent Balmont. Âgé de 40 ans, le milieu récupérateur de Dijon a annoncé hier soir qu’il ne rechausserait pas les crampons la saison prochaine. “Ma carrière de footballeur vient de prendre fin et c’est avec une émotion que je vous l’annonce officiellement”, a écrit l’expérimenté Balmont sur Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Salut à tous, il était prévu que je l’annonce lors de mon dernier match à la fin du mois de Mai mais les événements actuels en ont décidé autrement. Ma carrière de footballeur vient de prendre fin et c’est avec une émotion que vous l’annonce officiellement. Je voulais remercier tous les clubs ou j’ai eu la chance d’évoluer: l’OL, le TFC, l’OGCN, le LOSC et le DFCO, tous mes entraîneurs et leurs staffs, toutes les personnes et les supporters que j’ai pu croiser au sein des clubs, mes coéquipiers dont certains qui sont devenus de vrai amis, ma famille et tout particulièrement ma femme, mes enfants, mes parents et mes sœurs qui m’ont toujours soutenu, encouragé et je voulais leur dire un grand Merci… Je vous aime❤️

Une publication partagée par Flo Balmont (@flo.balmont) le

Formé à l’Olympique Lyonnais, où il a joué quelques bouts de matchs lui permettant d’être champion de France 2003, Balmont a également évolué à Toulouse et à Nice. Mais c’est à Lille que sa carrière a pris une autre dimension en 2008. Sous les ordres de Rudi Garcia, Balmont est devenu indéboulonnable dans l’entrejeu du LOSC. Aux côtés d’Eden Hazard, Gervinho, Moussa Sow, Matthieu Debuchy ou encore Adil Rami, il a été un grand artisan du titre lillois en 2011. Après huit années à Lille, Balmont jouait à Dijon depuis 2016.

Le retour probable d’Arjen Robben ne suffira donc peut-être pas à consoler les amateurs de calvitie. D’abord Benjamin Nivet, ensuite Florent Balmont, les crânes luisants sont en voie de disparition en Ligue 1.

A propos de Benjamin Mondon 276 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire