Un Clasico pour relancer la Liga

Andrés Iniesta Clasico

Leader du championnat espagnol depuis 4 journées, le Real Madrid avait l’occasion de s’envoler hier soir et de laisser son rival barcelonais à 7 points. Invaincus face aux Blaugranas à domicile en championnat depuis Décembre 2011, les madrilènes pouvaient se faciliter la voie vers le titre en remportant ce 226ème clasico de l’histoire ou pouvaient au contraire relancer tout le suspense en championnat. Et force est de constater que les joueurs de la maison blanche ont perdu très cher lors de ce Clasico.

Andrés Iniesta Classico

L’Atlético a d’ailleurs eu le nez creux en s’imposant contre le Bétis Séville en début d’après-midi. Après un passage à vide en championnat avec 2 défaites inquiétantes contre Alméria et Osasuna, les Colchoneros se sont parfaitement relancés et n’ont pas laissé passer leur chance. Les joueurs d’un Tata Martino menacé ont su profiter des largesses défensives madrilènes et ont fait preuve d’orgueil pour s’imposer et revenir à un point des deux équipes madrilènes aujourd’hui à 70 points. Le quotidien espagnol “Marca” souligne d’ailleurs que la “Liga commence“. La faute, ou plutôt grâce, à un Andrès Iniesta en feu et un Lionel Messi qui n’a pas tremblé face au but. Le milieu de terrain barcelonais a ouvert le score dès la 7ème minute après un service parfait de l’éternelle Pulga. Irrésistible, l’argentin a remis les compteurs à zéro juste avant la pause alors que les madrilènes avaient la main mise sur le match, battant, par la même occasion, le record de but inscrit par un même joueur lors des Clasicos. Karim Benzema et Angel Di María avaient été les deux grands artisans de la première mi-temps des Merengues. Dépassés lors du premier quart d’heure, les madrilènes s’en sont remis à deux débordements du coéquipier de Messi en sélection nationale et à un beau travail de Benzema devant le but. L’international français avait déjà manqué de peu une balle de but quelques minutes plus tôt mais s’est bien repris en convertissant deux centres pour relancer parfaitement son équipe.

Lionel Messi Clasico

Dos à dos à la mi-temps, les deux formations s’en sont remises à un arbitrage plutôt litigieux en seconde mi-temps. Accroché par Daniel Alves, Cristiano Ronaldo s’est vu obtenir un pénalty à la 54e minute qu’il allait convertir. 10 minutes plus tard, Sergio Ramos était expulsé après avoir provoqué un pénalty pour une faute sur Neymar. Messi ne laissait aucune chance à Diego López et ramenait ses coéquipiers à hauteur. À 10 contre 11, les Barcelonais allaient asseoir leur domination et bénéficier d’un deuxième pénalty à quelques minutes du coup de sifflet final. Messi signait son triplé et sauvait la peau de Martino. 3 – 4, cela faisait 4 ans qu’un Clasico n’avait pas été aussi prolifique. Pour la petite histoire, le Barça avait alors été sacré champion en fin de saison.

© Twitter Barça Picz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire