Dani Alves, une réponse intelligente au racisme ordinaire

Le match d’hier soir entre le Barça et Villarreal, en championnat d’Espagne, rentrera dans l’histoire. Mais pas parce que le club catalan a été mené deux fois avant de parvenir à arracher la victoire (3-2, grâce à deux csc de Gabriel et Musacchio, puis un but décisif de Messi à la 83ème). La rencontre a en effet été marquée par un évènement malheureusement trop commun qui a suscité une réaction pour le moins… originale.

Alors que Villarreal mène 2-1, à la 76ème minute du match, le latéral droit brésilien de Barcelone, Dani Alves, qui a amené le but barcelonais, est victime d’un jet de banane de la part d’un “fan” du Sous-marin jaune. Un geste raciste très fréquent dans les stades, souvent associé à des cris de singes, lorsque des joueurs noirs ou métis évoluent sur le terrain. La banane tombe donc à côté d’Alves, et le joueur, qui s’apprête à frapper un corner, réagit de manière surprenante, comme en témoignent les images qui suivent.

Le Brésilien, en mangeant la banane, montre qu’il ne fait qu’une bouchée du racisme ordinaire dont les stades sont encore, de nos jours, bien souvent le théâtre. Il faut ajouter à ce geste malicieux une deuxième réponse, donnée cette fois-ci sur le terrain. En effet, Alves, excellentissime hier soir, comme pour mieux punir le fan qui lui a balancé la banane, est à l’origine d’une nouvelle égalisation des Catalans quelques minutes plus tard, avant que Barcelone ne finisse par l’emporter.

Comme le dira Alves après la rencontre, “ça fait onze ans que je vis en Espagne, et ça fait onze ans que c’est comme ça. Nous ne pourrons rien y faire, alors il faut le prendre presque comme une blague et se moquer de ces débiles”. Le défenseur a bénéficié du soutien de son partenaire en club et en sélection, Neymar, qui a publié sur son compte Instagram une photo plutôt cocasse avec, en légende, le hashtag #WeAreAllMonkeys (#NousSommesTousDesSinges), histoire d’en rire plutôt que d’en pleurer. Et de nous rappeler que nous tous, quelle que soit notre couleur de peau, descendons du singe.

neymar insta

© Getty Images (image à la une)

A propos de Benjamin Mondon 276 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire