Qui sont Dejan Drazic et Aleksandar Cavric ?

L’OM est l’une des principales attractions de ce mercato en France. Après les arrivées de Romain Alessandrini et de Michy Batshuayi, ainsi que du nouvel entraîneur argentin Marcelo Bielsa, l’Olympique de Marseille fait de nouveau parler dans la rubrique mercato. Ainsi, on apprend récemment que le club phocéen convoiterait deux espoirs du football serbe, Dejan Drazic et Aleksandar Cavric. Inconnus du grand public, ces joueurs évoluent dans le championnat serbe, à l’OFK Belgrade. Présentation de ces deux jeunes joueurs prometteurs.


Dejan Drazic,  qui aura 19 ans dans un mois, est né à Sombor, en Serbie. Il effectue sa formation au Partizan Belgrade, puis au FK Teleoptik, deux clubs du championnat serbe : la Jelen SuperLiga. Toutefois, ce sera au club voisin de l’OFK Belgrade qu’il commencera sa carrière professionelle, à l’âge de 18 ans. Drazic est donc un joueur tout nouveau dans l’univers du football serbe, puisqu’il a effectuer ces premiers pas dans la ligue cette saison. Evoluant au poste de milieu de terrain, que ce soit dans l’axe ou sur les ailes, il possède un gabarit favorisant la vitesse, du haut de son mètre soixante-dix huit et de ses soixante-dix kilos. Ce constat se vérifie dans son jeu. Rapide sur ses prises de balle et doué d’une technique au dessus de la moyenne, Drazic est un formidable accélérateur de jeu. Il n’est pas rare de le voir se débarasser de plusieurs adversaires avec une facilité étonnante, liée en partie à une agilité remarquable. Il possède par ailleurs une très belle qualité de passes, et n’hésite pas non plus à venir récupérer des ballons en défense, offrant quelques tacles de grande qualité aux supporters serbes. Paradoxalement, malgré ces qualités dans les transmissions, il semble faire preuve d’un manque d’altruisme, conservant trop longtemps son ballon sur certaines phases de jeu. Ajoutez à cela un placement parfois hasardeux, et vous aurez un joueur excellent individuellement, mais pas encore au point collectivement, comme le souligne sa seule passe décisive effectuée cette saison. Rien d’anormal toutefois pour un joueur aussi confiant balle au pied, et manquant de maturité au haut niveau, ses défauts devraient disparaitre au fur et à mesure de son apprentissage.

Davantage créateur que finisseur, Drazic se retrouve peu de fois face au but. Malgré cela, il affiche une finition de belle qualité, et ce dans des positions parfois difficiles. Le jeune serbe aura trouver le chemin des filets à quatre reprises cette saison en championnat, et ce en 23 matchs, dont seulement 15 en tant que titulaire.  Ces chiffres soulignent ainsi la précocité de Drazic, ayant disputé deux tiers des rencontres de son équipe cette saison, et ce à 18 ans. Considéré comme un bel espoir du football serbe, il fait partie de l’équipe nationale de Serbie U19, et participe à l’Euro. Malheureusement, il ne disputera que 27 minutes durant la compétition, la faute à une rude concurrence, souvent plus âgée que lui, et par conséquent plus apte à jouer cette compétition. Lazar Markovic, nouvelle recrue de Liverpool, ou Aleksandar Mitrovic, élu meilleur joueur de cet Euro, font par exemple partie de cette brillante génération. La Serbie remportera l’Euro, signe de la belle relève dont Drazic fait partie, mais auquel il devra également faire face pour se faire une place en équipe A. Pour cela, il devra faire l’apprentissage du haut niveau, et cela passera par une seconde saison professionnelle à vivre pour lui. Reste à savoir si elle se passera en Serbie, ou du côté de Marseille. Peut être serait-il plus judicieux pour lui d’attendre avant de quitter sa terre natale, et régaler encore quelques mois les amateurs de Jelen SuperLiga.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=SnQCzOpZWgw?rel=0]

Partenaire de Drazic à l’OFK Belgrade et dans la sélection nationale Espoirs, Aleksandar Cavric est un attaquant plus agé d’un an que son compatriote. Evoluant plus haut  sur le terrain que Drazic, en tant que finisseur, il est un buteur très prometteur. Doué également d’une technique rare, son gabarit d’un mètre quatre-vingt quatre pour soixante dix-huit kilos lui assure de plus une certaine puissance, rendant ses dribbles plus efficaces. Cavric n’hésite pas à décrocher de son poste, pour venir participer à la création du jeu, où il se permet de dribbler quelques joueurs parfois, mais en étant davantage altruiste que Drazic. Pour cause, la maturité de Cavric, mais aussi sa polyvalence, lui qui est capable d’évoluer à différents postes. C’est toutefois dans la surface de réparation que Cavric est le plus redoutable, faisant preuve d’une excellente finition. Pour preuve ses onze buts inscrits en championnat la saison dernière, qui font de lui le 4ème meilleur buteur de la Jelen SuperLiga, et ce à seulement 20 ans. Il a également participé à l’Euro U19 avec la Serbie, mais resta la majeur partie du temps sur le banc, n’étant titulaire qu’une fois, au poste de..latéral droit ! Le constat est donc clair, les performances de Cavric sont pour le moment meilleures que celles de Drazic, mais celui-ci possède un an de plus que son partenaire, et possède par conséquent plus d’expérience, chose essentielle à cet âge là. Cavric devra confirmer les belles promesses qu’il a montré cette saison, soit par un départ dans un club plus huppé, soit en devenant encore plus décisif avec l’OFK Belgrade. Ainsi, il pourra prétendre à une place de titulaire parmi les U21 de Serbie, lui qui est passé dans la catégorie d’âge supérieure.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=1xo7jN-61hA?rel=0]

Pour conclure, Dejan Drazic et Aleksandar Cavric sont deux beaux espoirs du football serbe. A l’aise techniquement, ils possèdent un talent évident. Malgré cela, ils ne font pas partie des meilleurs jeunes de leur pays. Tache à eux de s’améliorer, afin de s’élever au rang des Markovic ou Mitrovic, et ainsi pouvoir rejoindre de grands clubs européens. L’Olympique de Marseille tenterait ainsi davantage un pari en recrutant l’un de ses jeunes. Avantage toutefois à Cavric, dont le potentiel et la polyvalence pourraient convenir à Bielsa, dans l’optique d’une doublure dans le secteur offensif. Cela conviendrait également à Margarita Louis-Dreyfus, dans la perspective d’une belle plus-value à long terme…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire