Diego Forlan, une extinction à petit feu

Elu meilleur joueur du dernier mondial, Diego Forlan a connu une année faste en 2010, point culminant de sa carrière de footballeur. À 35 ans, l’attaquant uruguayen évolue aujourd’hui au Japon avec le club de Cerezo Osaka et ne fait plus figure que de second couteau avec la Celeste avec laquelle il a toutefois été sélectionné pour ce qui sera la dernière Coupe du Monde de sa carrière.

C’est en 1998 que l’avant-centre natif de Montevideo signe son premier contrat professionnel avec le club argentin de l’Independiente. Rayonnant, le jeune Diego Forlan attire les regards des plus grands clubs européens de par ses performances et s’envole pour l’Europe à Manchester United contre pas moins de 11 millions d’€. Mais les statistiques de l’Uruguayen ne décollent pas et il reste dans l’ombre de son coéquipier, un certain Ruud Van Nistelrooy. C’est finalement Villarreal qui va s’offrir les services du joueur dont la carrière va enfin décoller grâce au conseil de Manuel Pellegrini. Lors de sa première saison en Liga, Diego Forlan marque 25 buts, finissant meilleur buteur du championnat devant des joueurs comme Samuel Eto’o, Ronaldo ou Fernando Torres. 3ème du championnat, le sous-marin jaune s’ouvre les portes de la Ligue des Champions où il fera un parcours fantastique, s’inclinant en demi-finale face à Arsenal. En juin 2007, il est transféré à l’Atlético Madrid, orphelin de sa star, Fernando Torres.

Diego Forlan à l'Atlético Madrid

C’est dans la capitale madrilène qu’il va connaître ses heures de gloire. Auteur de 16 buts dès sa première saison où il forme l’un des duos les plus prolifiques de Liga avec Sergio Agüero, il va remporter pour la seconde fois de sa carrière le soulier d’or européen et le titre de pichichi en marquant à 32 reprises lors de la saison 2008-2009, pourtant dépourvue de tout titre. En 2009-2010, l’Atlético Madrid remporte l’Europa League sous l’impulsion de son attaquant vedette dont le point d’orgue de la saison sera la Coupe du Monde. Avec 5 réalisations, dont 3 absolument somptueuses, l’avant-centre est élu meilleur joueur de la compétition, logiquement tant le parcours de l’Uruguay en aura surpris plus d’un. Pourtant, à 31 ans, l’Uruguayen s’essouffle.

Sa dernière saison chez les Colchoneros est de loin la plus difficile. Il n’est titulaire que lors de 23 matchs en championnat et ne marque que 8 buts. Lors du mercato estival 2011, il quitte l’Espagne pour l’Italie et rejoint l’Inter, alors que le même été, l’Uruguay remporte la Copa America. Diego Forlan marque 2 buts : un doublé en finale face au Paraguay. Priceless. Mais durant toute la saison de Serie A, il ne marque que 2 buts et n’y reste qu’une saison avant de retourner en Amérique du Sud dans le championnat brésilien, première étape vers le déclin. Avec l’Internacional il retrouve des couleurs, mais se rapproche toujours plus de la fin de sa carrière. Dernière étape : l’Asie et le Japon donc où il s’engage libre de tout contrat avec le Cerezo Osaka, en Janvier dernier pour ce qui sera sans nul doute la dernière expérience de sa carrière. Convoqué par Oscar Tabarez dans la liste des joueurs présents au mondial de par son ancien statut, Diego Forlan ne devrait pas disputer beaucoup plus qu’une poignée de minutes par match à moins que la blessure de Luis Suarez ne vienne tout remettre en cause et n’offre un dernier baroud d’honneur à Diego Forlan.

© Angel Martinez – Getty Images Europe

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire