Dortmund, le mal est profond ?

C'est la crise au Borussia Dortmund !

15ème de Bundesliga et à deux points seulement de la lanterne rouge, il n’est pas peu dire que le début de saison du Borussia Dortmund n’est pas à la hauteur des attentes. Pourtant, malgré le départ de leur serial buteur qu’était Robert Lewandowski, les Borussen ont plutôt réalisé un mercato intéressant. Nuri Sahin et Shinji Kagawa, présents en 2010-2011 au sein de l’effectif vainqueur du championnat sont revenus alors que Ciro Immobile et Adrian Ramos sont venus renforcer un secteur offensif privé de l’attaquant polonais. Pourtant, l’inamovible Jürgen Klopp est bien en peine depuis quelques matchs.

Les coéquipiers de Mats Hummels restent sur une série noire de 6 matchs consécutifs sans la moindre victoire ce qui ne leur était plus arrivé depuis 5 ans. Pire, le Borussia a même concédé sa quatrième défaite de rang contre Hannovre le week-end dernier après trois autres revers contre Cologne, Hambourg, et lors du derby de la Ruhr face à Schalke. 14ème défense, 14ème attaque, Dortmund affiche de grosses lacunes en championnat alors qu’en Ligue des Champions, les finalistes de l’édition 2012-2013 sont en tête d’un groupe qu’ils dominent de la tête et des épaules puisqu’ils comptent 3 victoires en autant de matchs (9 buts marqués pour aucun encaissé).

C'est la crise au Borussia Dortmund !

Comment expliquer alors ce paradoxe qui pourrait commencer à devenir pesant à l’heure où les joueurs de Jürgen Klopp, qui viennent de battre Sankt Pauli (Bundesliga 2) en Coupe, s’apprêtent à rendre visite à leurs rivaux bavarois. D’abord, si le départ de Robert Lewandowski a été compensé numériquement par les arrivées de Ramos et Immobile, les deux avant-centres n’ont pas encore donné satisfaction. Avec deux réalisations chacun en championnat, le colombien et l’italien sont bien loin du rendement qu’on était en droit d’attendre d’eux. Mis en concurrence, les deux recrues de Dortmund ont cependant le droit à une certaine mansuétude du fait qu’ils doivent encore s’adapter au système de jeu particulier de leur nouveau club. Toutefois, le principal problème des Borussen vient de leur infirmerie, trop souvent remplie de joueurs importants. Gündogan revient tout juste d’une longue période d’absence alors que Błaszczykowski et Sahin n’ont pas encore foulé les pelouses de Bundesliga cette saison et que Reus et Mkhytarian, dépositaires du jeu de l’équipe ont également été absents à plusieurs reprises. Le match face au Bayern Munich, invaincu en championnat, s’annonce déjà capital pour les joueurs de Dortmund, vainqueurs de la dernière confrontation des deux équipes.

© Sascha  Shuermann – Belgaimage

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire