Sébastien Girard

Au premier abord, ce Pays de Galles – Slovaquie, troisième match de l’Euro 2016, n’est pas le plus sexy. Pourtant, il vaut le détour. On vous explique pourquoi.

Gareth Bale - Pays de Galles

Parce que c’est l’Euro

Tout simplement. Cela peut paraître bête mais un Euro c’est tous les quatre ans et c’est l’occasion de faire une petite overdose de football. Alors même les matchs qui ne paraissent pas excitants, on les regarde. Surtout quand c’est un samedi après-midi.

Le Pays de Galles n’a pas joué de grande compétition depuis 1958

Les fans de Premier League ne seront pas dépaysés. La sélection galloise compte énormément de joueurs évoluant dans l’élite du football anglais, ou dans les divisions inférieures. Que ce soit Aaron Ramsey, qui concurrence Samir Nasri sur le plan de la pire coupe de cheveux, ou Gareth Bale (là aussi, une horreur capillaire), les noms sont connus. A l’image de ces deux joueurs mais aussi d’Ashley Williams, défenseur de Swansea, ou de Joe Allen et Joe Ledley, les Gallois vont mettre énormément d’intensité dans ce premier match. Depuis la Coupe du Monde 1958, les compatriotes de Gareth Bale n’ont jamais disputé de grande compétition. Autant dire qu’ils mettent beaucoup d’espoir dans cette équipe et cet Euro 2016.

La Slovaquie a de très bons techniciens

Le plus connu des Slovaques est certainement Marek Hamsik. Le milieu de terrain du Napoli sort d’une très bonne saison en Serie A (6 buts, 11 passes décisives) et arrive sur une excellente dynamique. Il devra mener son pays lors de cet Euro 2016 en compagnie de l’expérimenté Martin Skrtel, défenseur central de Liverpool. Outre l’excellent manieur de ballons qu’est Hamsik, la Slovaquie dispose de joueurs tel que Miroslav Stoch, puissant et rapide ailier de Bursaspor, ou Vladimir Weiss, prometteur milieu de terrain passé par l’Olympiakos ou l’Espanyol Barcelone et actuellement exilé au Qatar. Les amateurs du championnat italien reconnaîtront également le milieu de l’AC Milan, Juraj Kucka. La star montante du football slovaque, Ondrej Duda, pourrait se révéler durant cet Euro 2016.

Pour faire le connaisseur

Vous pourrez maintenant vous vanter devant vos potes de connaître des joueurs comme ce Ondrej Duda, Tomas Hubocan, Ben Davies, Neil Taylor ou Sam Vokes (qui jouera en Premier League l’an prochain avec Burnley). De temps en temps, ça fait du bien de faire le malin en matière de football. Mais il faut regarder ce Pays de Galles – Slovaquie.

Crédit photo : Peter Jeremy