Evian-Thonon, un départ historique !

10171253_808841632472528_1225600936361520263_n

Il y a un mois, tout le monde les aurait enterré sans la moindre hésitation. Auteur d’une entrée en matière catastrophique avec un seul point pris contre le PSG en six journées, l’ETG ne laissait que peu de raisons d’espérer à ses supporters. Pourtant, depuis tout a changé. Trois journées plus tard, les Hauts-Savoyards ont fait taire les pronostics puisqu’ils sont déjà sortis de la zone rouge.

La première victoire décrochée face à Lens (2-1), lors de la septième journée a agi comme un détonateur. Les joueurs de Pascal Dupraz se sont littéralement transformés après ça. Ils ont enchaîné en s’imposant à Lorient (0-2) ce qui leur a permis de véritablement se relancer et de redistribuer les cartes. Les Alpins ne se sont même pas arrêtés là puisque samedi soir face à Metz qui restait pourtant sur deux victoires consécutives, les Alpins ont signé une troisième victoire de rang et avec la manière (3-0). Historique. C’est impensable, Evian-Thonon-Gaillard réalise finalement le meilleur début de saison de son histoire en Ligue 1, avec dix points décrochés en neuf journées.

Barbosa, l’inoxydable

C’est pourtant la même équipe qui réalisait le pire départ de l’histoire du club après six journées. Les joueurs ont l’air métamorphosé. Dans les buts, Hansen retrouve son véritable niveau et a été rappelé en sélection nationale. Son compatriote danois, Wass a retrouvé le chemin des filets et été buteur à deux reprises lors des trois dernières journées. Des joueurs comme Koné, Sougou ou Sorlin, toujours important, se mettent alors au diapason. L’homme du moment, c’est quand même Cédric Barbosa, le doyen de la Ligue 1 du haut de ses 38 ans, auteur de deux buts et d’une passe décisive lors de cette bonne période de son équipe.

Des motifs de satisfaction il y en a donc côté haut-savoyard. Surtout que la défense si décriée en début de saison n’a pas été prise à défaut lors de ses deux dernières sorties. Idéal avant la trêve internationale mais ce n’est pas trois victoires de suite qui vont bouleverser la maison. On vise toujours le maintien du côté d’Evian et il faudra renfiler le bleu de chauffe dans quinze jours à Monaco. En attendant, les joueurs de l’ETG peuvent savourer.

10625126_808841545805870_221883167859129076_n

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire