Fin d’une époque à l’Ajax Amsterdam

L’Ajax Amsterdam a perdu de sa superbe. Alors que les Lanciers s’étaient hissés en demi-finales de la Ligue des Champions l’an passé, la donne est bien différente cette année. Passés à la trappe dans un groupe relevé mais à leur portée (Chelsea, Valence, Lille), ils ont été éliminés dès les 16èmes de finale de l’Europa League, par une surprenante équipe de Getafe (2-0 ; 1-2).

En championnat, les Ajacides font face à une concurrence aussi féroce qu’inattendue. Ils partagent la première place avec l’AZ Alkmaar (56 points chacun), ne prenant l’avantage qu’à la différence de buts (+45 contre +37). Distancés, Feyenoord (50 points) et le PSV Eindhoven (49) restent en embuscade. Sorti des coupes d’Europe et de la coupe nationale, l’Ajax risque la saison blanche. De quoi donner des sueurs froides à un club qui pensait avoir retrouvé le statut de cador européen.

La plupart des cadres quittent le navire

La saison 2018/2019 de l’Ajax a été exceptionnelle. C’est logiquement que les top clubs européens ont pillé la formation amstellodamoise lors du mercato d’été. Parmi les éléments qui ont quitté le navire, on retrouve les prodiges Matthijs de Ligt (Juventus) et Frenkie de Jong (Barcelone), l’infatigable métronome Lasse Schøne (Genoa) ou encore le supersub Kasper Dolberg (OGC Nice).

L’hémorragie devrait se poursuivre. Le départ d’Hakim Ziyech à Chelsea la saison prochaine est d’ores et déjà officiel. L’expérimenté Klaas-Jan Huntelaar (36 ans), en fin de contrat en juin, ne sera pas prolongé. Quant à Ryan Babel, prêté par Galatasaray, il n’a pas convaincu ses dirigeants de le rapatrier définitivement aux Pays-Bas. Et les plus fortes valeurs marchandes de l’Ajax pourraient aussi céder aux sirènes étrangères. On pense au milieu offensif Donny van de Beek ou encore au gardien André Onana.

Une nouvelle impulsion à trouver

Le problème de cet Ajax version 2019/2020, c’est que la relève peine à être à la hauteur. Les illustres prédécesseurs ont certes mis la barre très haut. Arrivé cet été de Séville pour renforcer l’attaque ajacide, Quincy Promes est l’une des rares recrues à tenir son rang (16 buts en 28 matchs toutes compétitions confondues cette saison). On n’en dit pas autant d’Edson Alvarez (22 ans). Le jeune défenseur mexicain s’est montré à la peine en Ligue des Champions et doit s’adapter au jeu européen. Même constat pour son collège argentin en défense, Lisandro Martinez (22 ans). Positionnés en sentinelles et étincelants en début de saison, les deux compères sont pourtant vite tombés dans la médiocrité.

Le centre de formation de l’Ajax a toujours été le meilleur atout des Amstellodamois. Une nouvelle génération est ainsi en train de faire son trou en équipe première. Les défenseurs Perr Schuurs (20 ans), Sergiño Dest (19 ans) ou le jeune attaquant burkinabè Lassina Traoré (19 ans) ont déjà des matchs en A dans les pattes. Le buteur Brian Brobbey (18 ans) n’a pas encore eu cette chance, mais on lui prédit déjà une très grande carrière.

Faire cohabiter l’expérience avec les jeunes talents : le grand défi de l’Ajax

L’Ajax a donc son avenir devant lui. Mais il faudra être patient et laisser le temps aux jeunes pousses de grandir en apprenant de leurs erreurs. Il y a trois ans, les Ajacides avait piteusement été éliminés de la C1 puis de la C3 dès le mois d’août. L’équipe a ensuite pu se renouveler et se reconstruire, avec le succès qu’on lui connaît l’année dernière. Cela a nécessité de la patience et le travail bienveillant des cadres.

S’il est maintenu à son poste l’année prochaine, le coach Erik ten Hag devra veiller à conserver Daley Blind et Dusan Tadic. Respectivement âgés de 30 et 31 ans, les deux cadres pourront transmettre leur expérience aux plus jeunes. Pour repartir très vite sur un nouveau cycle, en transmettant l’ADN du jeu à la Cruyff. L’Ajax a l’habitude : chaque fin de cycle se déroule de cette façon.

A propos de Benjamin Mondon 272 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire