France – Biélorussie (2-1) : les notes des Bleus

On y est ! Les Bleus se sont qualifiés pour le Mondial russe qui aura lieu à la fin de la saison, mais que ce fut laborieux ! Dominateurs à l’issue de la première mi-temps, menant 2-0, ils ont été cueillis à froid avant la pause par un but biélorusse qui est venu casser un rythme pourtant prometteur. Dommage que cela gâche un peu la fête !

Les notes :

Hugo Lloris (5) : rien à signaler, ça devient une habitude. Impuissant sur le but de Saroka (44′).

Djibril Sidibé (5,5) : une bonne première mi-temps avec une activité offensive généreuse et satisfaisante. Plus à peine après la pause, avec en prime un carton jaune pour un excès d’engagement sur Stasevich (83′).

Raphaël Varane (6) : peut-être le meilleur Bleu de la première mi-temps. A l’aise techniquement, serein, il a su prendre des risques et a même pu contribuer plusieurs fois à l’apport offensif. Comme l’ensemble de la sélection, il a été ensuite à la peine en seconde période. Peut-être qu’il lui manque encore les épaules pour être le taulier de la défense.

Samuel Umtiti (6) : connu pour être un excellent relanceur, le Barcelonais n’a pas fait mentir sa réputation. Pas son meilleur match en Bleu, mais une copie satisfaisante.

Lucas Digne (5,5) : de l’initiative, de l’idée mais trop juste physiquement, en raison d’un temps de jeu famélique en club. Le coéquipier d’Umtiti est totalement dépassé par Kovalev sur le but biélorusse. Un fait de jeu qui ternit sa prestation.

Corentin Tolisso (6) : l’ex-Lyonnais, révélation du début de saison au Bayern, a réalisé une grosse première période, en apportant sa justesse technique dans l’animation offensive. Il n’a pas su maintenir ce tempo après la pause, ce qui explique les faux rythmes de la deuxième mi-temps.

Blaise Matuidi (6) : généreux, présent au duel, le joueur de la Juventus a mis de la densité physique à la récupération. Il a ensuite su aller de l’avant en brisant les lignes, comme avec cette passe décisive pour Griezmann (27′). Néanmoins, il réalise encore beaucoup de déchet technique.

Kingsley Coman (5,5) : envie et percussion furent les maîtres mots de son match. La précision et la chance furent moins souvent au rendez-vous… Remplacé par Kylian Mbappé (5,5) à la 61e. Attendu par le public du stade de France, le nouveau Parisien s’est montré, avec notamment un joli rush, mais seulement par à-coups.

Thomas Lemar (5,5) : un match délicat mais toujours cette volonté de combiner et d’apporter tant défensivement qu’offensivement. Remplacé par Dimitri Payet (non noté) à la 83e.

Antoine Griezmann (6) : somnoler pendant la totalité d’un match, puis se réveiller deux fois pour marquer (27′) et donner une passe décisive (33′). Telle est la vie que Grizou a choisi. Remplacé en fin de match par Moussa Sissoko (non noté), dont le mystère de la sélection en équipe de France n’a toujours pas été résolu.

Olivier Giroud (5) : un but chanceux qui vient sauver un match pas forcément évident pour le buteur, en difficulté en Bleu comme à Arsenal. Il a néanmoins su peser offensivement, comme en témoigne sa tête sur la barre (20′).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire