France – Danemark (0-0) : les notes

Est-ce une surprise que le premier 0-0 de ce Mondial soit pour les Bleus ? Au vu du contenu du dernier match de poules de l’équipe de France, clairement pas. Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale avant la rencontre, les Français ont fait tourner, et se sont économisés avant d’affronter l’Argentine samedi pour leur premier match à élimination directe. On espère qu’ils montreront enfin autre chose, à la hauteur des espoirs suscités.

Les notes :

Steve Mandanda (5) : remplaçant d’Hugo Lloris, le Marseillais a réalisé une première sortie autoritaire devant Christian Eriksen (29′), puis un arrêt hasardeux sur un coup-franc du joueur de Tottenham (55′). S’il est parvenu à capter la balle en deux temps, il n’a pas fait oublier le bon début de Mondial de Lloris.

Djibril Sidibé (3) : trop imprécis pour faire oublier Benjamin Pavard, l’arrière droit de l’AS Monaco a rendu une copie offensive timide. Mais sur le plan défensif, c’est parfois le grand n’importe quoi. Il s’est fait manger sur les rares offensives danoises et a perdu des ballons cruciaux. Fort heureusement, ce match sans n’aura pas eu de répercussions négatives sur le score.

Raphaël Varane (6) : une copie propre et solide. Varane est très convaincant depuis le début du Mondial. A l’heure de rencontrer Leo Messi, Kun Agüero et autres Gonzalo Higuain, ça peut rassurer.

Presnel Kimpembe (6) : face à l’impact de Cornelius, il a peiné à rentrer dans son match, avant de s’imposer avec autorité. Une première encourageante pour le jeune Parisien en Coupe du Monde.

Lucas Hernandez (5) : très bon depuis le début de la compétition, le joueur de l’Atlético était un peu plus sur la réserve, devant faire face à l’activité intense de Martin Braithwaite. Ce qui ne l’a pas empêché d’être brillant par intermittence : en témoignent ce une-deux avec Giroud sur la première occasion française (15′), ou encore son impeccable retour sur Eriksen (29′). Remplacé à la 50e par Benjamin Mendy (4), pour qui le Mondial se déroule avant tout sur les réseaux sociaux.

N’Golo Kanté (5) : installé dans les prérogatives d’un Paul Pogba laissé au repos, Kanté n’a pas eu le même impact sur le jeu français. Il a rendu une copie correcte sur le plan défensif, mais c’était davantage ce que l’on attendait de Nzonzi. Le milieu de poche de Chelsea était censé avant tout briser les lignes…

Steven Nzonzi (4) : un récupérateur qui fait le boulot. Mais rien de fou pour emballer le match, alors qu’en équipe de France, cela fait partie des attentes que l’on peut avoir vis-à-vis d’un numéro 6.

Ousmane Dembélé (3) : il propose beaucoup, mais réussit peu. La clé du succès repose dans les choix, et tant que Dembélé n’en fera pas de meilleurs, la réussite ne viendra pas. Un tir croisé qui a failli faire mouche (33′) et une frappe en tribunes résument les qualités et les difficultés du garçon. Remplacé à la 77e par Kylian Mbappé (non noté).

Antoine Griezmann (3) : une prestation sans inspiration, à l’image des deux précédentes dans le Mondial. On pourra se rassurer en se disant que c’était déjà le cas en poules en 2014 et à l’Euro 2016, avant que Griezmann ne porte l’équipe de France lors des matchs à élimination directe. On pourra aussi s’inquiéter d’une potentielle reconversion comme réalisateur de documentaires. Remplacé à la 67e par un bon Nabil Fekir (6), qui a été plus dangereux en 25 minutes que “Grizou” en plus d’une heure. Sa première frappe de loin, côté gauche, a trouvé le petit filet (70′). La deuxième, à une vingtaine de mètres plein axe, a été repoussée par Kasper Schmeichel (82′).

Thomas Lemar (3) : un profil qui ne répond pas aux exigences techniques et de vitesse attendues sur le côté gauche, et une petite forme après une saison poussive à Monaco. Pour résumer : une erreur de casting.

Olivier Giroud (4) : le moins mauvais devant. S’il n’a pas eu plus de réussite que les autres, son tir étant sorti de la lucarne par Schmeichel (15′), lui s’est battu, au moins. Agressif dans les duels, il n’a cependant pas su mettre à profit sa qualité de pivot.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire