France – Irlande (2-0) : les notes

On y est ! L’équipe de France a lancé la préparation du Mondial russe avec un premier test réussi face à l’Irlande (2-0), ce soir, sous la pluie diluvienne du Stade de France. Si l’Irlande n’a jamais réellement été en mesure d’inquiéter la France, on pourra quand même regretter que les Bleus n’aient pas davantage emballé une partie hachée au milieu de terrain.

Les notes :

Steve Mandanda (5) : pas serein sur son jeu au pied, ni sur les sorties aériennes. Mais une intervention décisive dans les arrêts de jeu. Le Marseillais n’aura cependant pas su faire taire les critiques sur son mauvais état de forme.

Djibril Sidibé (6) : une activité offensive intéressante pour un joueur qui revient de blessure. Cela vient s’ajouter à une partie défensive appliquée de la part du Monégasque. Remplacé à la 83ème par Benjamin Pavard (non noté).

Adil Rami (5) : difficile de trouver quelque chose à tirer de son match, en positif comme en négatif. Jamais réellement inquiété, le Marseillais ne dégage pas non plus une immense sérénité sur ses relances. Espérons que Pamela Anderson s’en satisfasse.

Samuel Umtiti (5) : comme pour Rami, l’apathie de l’attaque irlandaise ne lui a pas permis de se distinguer. On peut faire le même commentaire à l’adresse de Presnel Kimpembe (5), qui l’a remplacé à la 63ème.

Benjamin Mendy (5,5) : là aussi, un bon retour de blessure, certes moins impressionnant que celui de Sidibé. Le Citizen a rassuré son sélectionneur sur sa compétitivité, alternant défense sérieuse et montées prudentes. Remplacé à la 63ème par Lucas Hernandez (5).

Corentin Tolisso (5,5) : peu de ballons et c’est dommage, car le joueur du Bayern avait les clés pour en faire fructifier. Il faut dire que le jeu haché ne le mettait pas en condition de briller. Et sa frappe a trouvé le poteau de Doyle (37′). Remplacé à la 77ème par Paul Pogba (non noté).

Steven N’Zonzi (5,5) : une partie correcte, sans prise de risque, avec du sérieux, de l’application et surtout, du dévouement. C’est d’un gars comme lui que la France a besoin. Adrien qui ?

Blaise Matuidi (5,5) : la prudence de Mendy ne l’a pas mis dans les meilleures conditions pour aller de l’avant. De fait, c’était plus difficile de briser les lignes, mais le capitaine des Bleus a montré la voie à suivre en s’y attelant tant bien que mal.

Kylian Mbappé (5) : des mouvements intéressants mais aussi beaucoup de mauvais choix. Techniquement, ce n’était pas toujours évident pour lui. On cherchait Donatello, on n’a vu que sa carapace : c’est normal, il s’abrite dedans quand il pleut. Remplacé à la 77ème par Ousmane Dembélé (non noté).

Olivier Giroud (6,5) : contre une équipe aussi physique que l’Irlande, Giroud a su faire parler ses qualités de pivot. D’abord son impact physique, qui lui a permis d’ouvrir le score à la 40ème minute en s’y reprenant à deux fois. Ensuite, sa capacité à jouer en déviation sur Mbappé, même si les deux hommes ont connu des difficultés à combiner. L’attaquant confirme sa bonne forme actuelle.

Nabil Fekir (7) : la vraie bonne surprise de la soirée, c’est un fakir. Alors qu’on aurait pu penser que le Lyonnais peinerait à trouver ses marques dans le onze de Deschamps, il a fait des ravages sur le côté gauche, permutant souvent avec Mbappé. Les deux électrons libres ont mis la défense irlandaise sous pression. Ainsi, bien aidée par une faute de mains de Doyle (Loris Karius, est-ce bien toi ?), la frappe enroulée de Fekir, pied droit, a permis à la France de doubler la mise (44′). Remplacé à la 63ème par Antoine Griezmann (5,5) : 5 points pour le match + 0,5 de note artistique pour sa glissade sur la pelouse inondée. Brian Joubert n’aurait pas rêvé mieux.

A propos de Benjamin Mondon 183 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire