France – Islande : les notes

France - Islande (quart de finale Euro 2016)

Impossible de blâmer cette Equipe de France pour sa deuxième période. Empruntés, pas au niveau, encore fébriles, on pourra qualifier nos tricolores de nombreux qualificatifs au vu de leur début d’Euro, mais face à l’Islande ce soir, ils ont livré un match XXL en dépit des deux buts encaissés pour l’une des performances collectives les plus abouties de la compétition jusqu’à présent. Nos notes sont évidemment tout ce qu’il y a de plus partiales.

France - Islande (quart de finale Euro 2016)

Les notes :

Hugo Lloris (6) : Une parade incroyable sur une tête islandaise, une présence assurément rassurante dans les cages des Bleus mais deux buts encaissés pour la première fois de l’Euro. Comme à son habitude, Hugo Lloris a été bon sans être brillant. Il aura certainement à enfiler le bleu de chauffe pour les demies-finales contre l’Allemagne.

Bacary Sagna (6) : Prestation solide du latéral français mais face à une opposition peu en vue. Ce sera une autre paire de manches pour lui aussi face à la Mannschaft.

Samuel Umtiti (5) : Merci pour ta première. On espère te revoir très vite, mais après l’Euro. En retard sur le premier but, le néo-barcelonais / ex-lyonnais / futur titulaire de la défense de l’EdF (entourez votre mention favorite) a été sobre mais a fait le taff. Rami reprendra assurément sa place en demie-finale. Un intérim très correct pour celui-qui-ne-devait-pas-disputer-l’Euro.

Laurent Koscielny (6) : Il assume depuis le début de la compétition son statut de patron de la défense française. Dans les duels, c’est lui le meilleur. Remplacé par Mangala (non noté) parce qu’il n’a pas besoin de l’être.

Patrice Evra (0) : Tonton Pat’, sache que contre l’Allemagne,  on ne mettra pas 5 buts donc si tu pouvais éviter d’être impliqué sur deux buts comme ce soir… Si tu pouvais, à la rigueur, nous mettre le même but que celui que tu as mis à Neuer il y a deux ans…

Paul Pogba (7) : Paul Pogba aurait pu mettre un doigt devant la bouche pour célébrer son but. Il s’est contenté d’un dab, tant mieux ! Grosse prestation du milieu français qui semble monter en puissance. À confirmer contre le milieu allemand, s’il y en a un qui peut changer le cours d’un match, c’est lui, alors come on !

Blaise Matuidi (6) : Du caviar servi au bout de 12′ et une reprise qui a pris la direction du point de corner, Blaisou, notre gars soin, c’est ça.

Dimitri Payet (7) : 3e but de l’Euro pour lui. We’ve got Payet, I just don’t think you understand. Plus que deux buts à mettre mon grand !

Moussa Sissoko (6) : Beaucoup se demandaient pourquoi Deschamps s’était décidé à l’aligner au coup d’envoi. Après un quart d’heure, il était le français le plus dangereux. Plus en retrait après la pause, mais une prestation correcte dans l’ensemble.

Antoine Griezmann (9) : J’aimerais bien que tous les joueurs de l’EDF soient aussi inquiétants. Pas vrai l’Equipe ? LE joueur de cet Euro pour l’instant.

Olivier Giroud (9) : L’un des footballeurs les plus frustrants, irréguliers, incompréhensibles qui puisse exister. Et ce soir… Nana nananana nananana Giwouuuuuud !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire