France – Pays-Bas : les jeunes néerlandais à suivre

Historiquement, la sélection des Pays-Bas fait confiance à ses jeunes. Dick Advocaat ne déroge pas à la règle puisqu’il a convoqué plusieurs joueurs en devenir.

En bons vétérans qu’ils sont, Arjen Robben, Wesley Sneijder et Robin Van Persie sont bien connus des fans français de football. Les trois trentenaires ont pour mission d’encadrer une jeune génération des Pays-Bas pleine d’espoir. La double confrontation en Europa League entre l’Olympique lyonnais et l’Ajax Amsterdam a permis de découvrir certains de ces joueurs. Mais il en reste d’autres, très talentueux.

Quincy Promes, l’éclair venu de Russie

Ce match sonnera un peu différemment pour Quincy Promes. C’est lors d’un France – Pays-Bas, le 5 septembre 2014, que l’ailier a honoré sa première sélection avec les Oranje. Depuis, il en a enchaîné une vingtaine d’autres, pour quatre buts. Peu connu du grand public, le joueur du Spartak Moscou démontre un talent incroyable. Formé au FC Twente, il s’envole pour le Spartak Moscou à l’été 2014. Le club russe débourse une douzaine de millions d’euros pour ce joueur qui a marqué 11 buts et délivré 8 passes décisives sur la saison. Depuis, Quincy Promes ne cesse de progresser. Un premier exercice à 13 buts et 5 passes décisives, un autre à 18 réalisations et 8 offrandes et, enfin, le dernier bouclé avec 12 buts et 10 passes décisives. Particulièrement en jambes cet été, le Néerlandais a déjà inscrit 6 buts et donné 3 caviars en 9 rencontres. Avec sa vitesse, sa capacité à éliminer en un contre un et son sang-froid devant le but, Quincy Promes est un danger permanent. Pas étonnant que le Spartak Moscou ait fixé sa clause libératoire à 30M€.

Marco Van Ginkel, besoin de confirmer

Appelé à devenir le nouveau maître à jouer des Oranje, Marco Van Ginkel peine à s’imposer au plus haut niveau. Recruté par Chelsea en 2013 après une superbe saison au Vitesse Arnhem (12 buts, 12 passes décisives), le milieu de terrain n’a que très peu joué chez les Blues. Quatre petits matches joués avec Chelsea avant d’être prêté à l’AC Milan, à Stoke City et enfin au PSV, où il est toujours en prêt. Fin techniquement, Marco Van Ginkel s’inscrit dans la plus pure tradition des milieux néerlandais. Sélectionné pour la première fois en 2012, à 19 ans, l’ancien du Vitesse Arnhem est réapparu en sélection en fin de saison dernière. Avec l’objectif de s’y installer durablement.

Tonny Vilhena, précoce puis éteint

Centre de formation reconnu en Europe, le Feyennord Rotterdam compte toujours dans ses rangs l’un de ses poulains. Tonny Vilhena a débuté chez le dernier champion des Pays-Bas quelques jours après son 17e anniversaire. Cinq saisons plus tard, il est enfin un élément clé du dispositif de Giovanni Van Bronckhorst. Milieu de terrain au potentiel énorme, le jeune homme a eu du mal à assumer ce statut de future star. En empilant des matches d’Eredivisie à son compteur, l’international a gagné en constance et en maturité. Juste ce qu’il manquait pour accompagner ces superbes qualités techniques.

La filière ajacide

Outre ceux qui sont partis de l’Ajax Amsterdam (Sneijder, Cillessen, Blind, Tete, Stekelenburg), les Ajacides sont encore bien représentés en sélection. Le plus capé reste Joël Veltman, avec ses 17 sélections. Anciennement défenseur central, le joueur de 26 ans a trouvé sa place en tant que latéral droit. Dans l’axe de la défense, justement, le très jeune (18 ans) Matthijs De Ligt s’impose comme le futur patron de l’arrière-garde néerlandaise. Serein, mature et complet, le colosse impressionne. Nouveau venu dans cette sélection, Donny van de Beek pourrait fêter sa première sélection. La saison dernière, le milieu défensif s’est tout doucement intégré dans la rotation de l’Ajax.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire