Gareth Bale, l’étranger du Real

Pourtant talentueux, le Gallois du Real Madrid, Gareth Bale, ne trouve pas sa place parmi les Merengues. © Twitter Real Madrid
Pourtant talentueux, le Gallois du Real Madrid, Gareth Bale, ne trouve pas sa place parmi les Merengues. © Twitter Real Madrid

Meilleur – ou moins mauvais – joueur contre le Bétis Séville mercredi soir, Gareth Bale peine pourtant à s’imposer dans l’effectif du Real Madrid où Isco puis Asensio prennent peu à peu de l’importance. Pourtant le Gallois a eu du temps de jeu cette saison mais semble ne pas trouver sa place dans cette équipe.

Les statistiques plaident pourtant en sa faveur. Auteur de deux buts et deux passes décisives en six matchs, Gareth Bale ne fait pourtant pas un mauvais début de saison. Très critiqué par la presse espagnole, le Madrilène a reçu le soutien de poids de son entraîneur en conférence de presse avant le match contre le Bétis : “Il faut être patient avec Gareth. Il jouait à un très bon niveau avant de se blesser et on sait que lorsqu’il joue à ce niveau-là, il est excellent”. Le problème, c’est que justement le Gallois est très irrégulier et la liste de ses blessures est particulièrement longue. Contre le Bétis, Ronaldo a été particulièrement mauvais et Bale aurait pu marquer un but dantesque. Mais il ne l’a pas fait et la série du Real de 73 matchs consécutifs avec au moins un but marqué s’est arrêtée. Sans qu’il n’y puisse rien changer.

Bale, comme une âme en peine

Il a mauvaise réputation le Gallois à Madrid. Sifflé par son propre public, il est vrai que le joueur ne semble pas s’être accommodé au style du jeu du Real alors qu’il en avait pourtant les qualités. À son meilleur niveau, Gareth Bale est un extraterrestre, parmi les tous meilleurs au monde, alors comment expliquer que non seulement ses statistiques n’aient jamais décollé et que son niveau de jeu stagne ?

Au Real, les attentes sont particulièrement importantes autour des joueurs, Bale l’a toujours su. Mais les nombreuses blessures du Gallois, près d’une vingtaine en quatre ans, l’ont empêché de s’épanouir au plus haut niveau à cause de ses rechutes régulières. En concurrence avec Cristiano Ronaldo et Benzema, il forme un trio efficace, seulement, si ses deux compères rayonne, lui reste dans l’ombre. Alors quand le Real gagne, forcément, tout va bien mais dès que la machine se grippe, il est le premier sous le feu des projecteurs. Incapable en plus de prendre le leadership lorsque le Portugais est absent comme en ce début de saison, il laisse forcément planer bon nombre d’interrogations. L’émergence d’Isco et du prodige Asensio récemment ont le mérite de poser le débat sur la table : les deux joueurs ont un profil complètement différent de Bale alors si celui-ci est en méforme, pourquoi ne prendrait-il pas place sur le banc ?

La question de son positionnement est également un marronnier difficile à expliquer : brillant à gauche avec Tottenham, il était impensable de le voir titulaire sur l’aile où sévit déjà Cristiano Ronaldo. À droite, sous Carlo Ancelotti, en milieu offensif avec Benitez, il a retrouvé la saison dernière sa place à droite et évolue maintenant dans un 4-4-2 aux côtés de Benzema ou Ronaldo.

Partir pour faire taire les médisants

Sans faire de tort à personne, Gareth Bale est pourtant devenu un indésirable à Madrid à tel point qu’un départ semble devenu la seule solution pour l’attaquant de 28 ans. Il a voulu devenir une star dans l’un des plus grands clubs au monde, il a échoué. Cela ne veut pas dire pour autant que le Gallois n’est pas un immense joueur de ballon, mais à lui de le prouver ailleurs.

Capable de brillants coups d’éclat, il semble pourtant comme un étranger dans cette équipe madrilène qui ne joue pas vraiment le même football où il a pu s’épanouir en Premier League. Le quotidien As souligne ainsi que le joueur qui a posé ses valises en Espagne il y a quatre ans “n’a jamais joué un rôle de premier plan sur les onze trophées gagnés par le Real pendant ce temps”. À l’exception de son but exceptionnel face à Bartra en finale de Coupe du Roi. Puissant, rapide, doté d’une incroyable frappe de balle, le Gallois a des atouts à faire valoir, mais le temps presse pour lui. Courtisé de nouveau par Manchester United, Gareth Bale doit maintenant prouver à ses détracteurs qu’il est bien un joueur phénoménal, mais la Liga ne semble pas vouloir de lui.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire