Gareth Bale, la surprenante évolution

La préparation physique de Bale en a fait un véritable Monsieur Muscle.

Il y a un an, Gareth Bale arrivait au Real Madrid en grande pompe en provenance de Tottenham, et était considéré par bon nombre d’observateurs comme le transfert le plus élevé de l’histoire du football, bien que le montant annoncé de 100 millions d’euros ait été démenti. Arrivé avec le statut de grand espoir du football britannique, à 24 ans, l‘ailier gauche gallois se disait prêt à subir la pression liée à sa signature au sein de la Maison Blanche, et à jouer là où Carlo Ancelotti aurait besoin de lui.

Bale sous le maillot des Spurs de Tottenham, avant son étonnante transformation physique.
Bale sous le maillot des Spurs de Tottenham, avant son étonnante transformation physique.

Buteur dès son premier match officiel sous les couleurs merengue, Bale était malgré tout critiqué en raison d’une faible condition physique et de blessures récurrentes. Surtout, Carlo Ancelotti le repositionnait à droite, lui qui n’avait cessé d’être utilisé à gauche par Harry Redknapp à Tottenham. Le gaucher allait y devenir une des clés du système offensif du Real et du trio offensif désormais surnommé “BBC”, qu’il compose toujours avec Karim Benzema et Cristiano Ronaldo.

La mayonnaise a vite pris et Gareth Bale a pu donner la pleine mesure de son talent. Non seulement il a gagné la Ligue des Champions, mais il a aussi inscrit 22 buts et délivré 19 passes décisives, en 44 apparitions toutes compétitions confondues. Les réalisations les plus mémorables de Bale la saison dernière resteront le but décisif en finale de Coupe du Roi face au Barça (2-1) à l’issue d’un débordement supersonique (la moitié du terrain remontée à 27 km/h de moyenne!) et un autre but inscrit en finale de Ligue des Champions, en prolongations face à l’Atlético Madrid (4-1 a.p.). La critique, qui l’avait violemment attaqué à son arrivée, l’encensait. Et Bale passait du statut de meilleur espoir de Premier League à celui de rock star du football européen.

Mais ces dernières semaines, Gareth Bale a connu une autre évolution, physique cette fois-ci. Outre le changement de look, pas du meilleur goût à l’image du serre-tête qu’il arbore désormais, c’est physiquement que le Gallois a évolué. En trois mois, les petits bras fluets sont devenus de grands bras musclés, ses abdominaux font désormais baver de jalousie les culturistes, et Bale, comparé à Usain Bolt pour son impressionnante pointe de vitesse, sa principale caractéristique, est vraiment devenu un athlète. Et fait des jaloux, à commencer par son coéquipier Cristiano Ronaldo, furieux de s’être fait voler la vedette.

La préparation physique de Bale en a fait un véritable Monsieur Muscle.
La préparation physique de Bale en a fait un véritable Monsieur Muscle.

Cette saison, pour Gareth Bale, est celle de la confirmation. Après une première saison réussie au top niveau européen, il doit confirmer son immense talent en aidant le Real à remporter le championnat, et une deuxième Ligue des Champions consécutive (la dernière équipe à avoir remporté deux fois d’affilée la “coupe aux grandes oreilles” est le Milan AC en 1990…). Privé de Coupe du monde avec le Pays de Galles, son objectif de remporter le Ballon d’Or est ardu, puisqu’on sait qu’une participation au Mondial compte gros dans la course pour ce trophée. Mais, avec cette évolution physique, Bale, 25 ans, s’est donné les moyens de franchir un nouveau palier et d’y parvenir.

© Flickr – TottenhamFan / Facebook – Gareth Bale

A propos de Benjamin Mondon 201 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

1 Trackback / Pingback

  1. Gareth Bale dans l'impasse ? - Papinade

Laisser un commentaire