Giuseppe Rossi et ses genoux maudits

International italien, Giuseppe Rossi n’a toutefois pas eu la carrière qui aurait dû être la sienne. La faute à des genoux qui le trahissent.

giuseppe rossi

Chaque match de football est une bénédiction à présent pour Giuseppe Rossi. A 28 ans, l’attaquant italien a déjà subi deux fractures des ligaments croisés, une par genou, et multiplie les blessures saison après saison. Immense espoir du football mondial après son exceptionnelle saison 2010/2011 (32 buts et 11 passes décisives en 56 matchs, dont 11 réalisations en 14 matchs d’Europa League), l’international italien s’est déchiré le ligament croisé antérieur du genou droit lors d’un match face au Real Madrid. Le début de longues années de galère.

Du talent oui, mais une immense fragilité

Giuseppe Rossi fait partie des meilleurs joueurs de sa génération, il en est peut-être même le plus talentueux. Le problème c’est qu’il n’a jamais pu exploiter tout ce potentiel à cause de genoux fragiles. Blessé le 26 octobre 2011 lors d’un match avec Villarreal face au Real Madrid, l’Italien ne rejouera pas avant… le 19 mai 2013 avec la Fiorentina ! Giuseppe Rossi retrouve des sensations, et le chemin des filets, au début de saison 2013/2014 et inscrit 17 buts en 24 matchs sous les couleurs de la Viola. Mais le sort s’acharne sur les genoux de Giuseppe Rossi : le 5 janvier 2014, l’international italien se déchire le ligament croisé du genou gauche.

Ses genoux ne le laissent jamais tranquille. Fort heureusement, l’attaquant revient bien plus vite cette fois et l’italien rejoue près de quatre mois plus tard. Mais cette partie de son corps reste fragile et à chaque fois que le nom de Giuseppe Rossi apparaît dans les médias, il est associé au mot “blessure”. La situation du numéro 49 de la Viola est problématique. Au meilleur de sa forme, il fait partie des meilleurs attaquants européens. Mais il n’a jamais la possibilité d’évoluer à son meilleur niveau. Blessé au genou droit depuis mai 2014, Giuseppe Rossi n’a toujours pas joué cette saison après avoir tout fait pour être prêt pour disputer le Mondial brésilien. “Je dois respecter les délais et ne pas me précipiter. Je reviendrai quand mon genou me donnera l’autorisation de le faire”, a déclaré l’attaquant de 28 ans. Une grande carrière peut être brisée par des genoux fragiles et, malheureusement, cela a été le cas pour l’Italien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire