Glenn Murray, l’homme fort de Crystal Palace

En seulement cinq matchs, Glenn Murray est devenu le joueur à surveiller du côté de Crystal Palace. A 31 ans, l’anglais montre son sens du but.

glenn murray

Glenn Murray n’est pas le plus sexy des attaquants de Premier League. Il n’est pas de ceux qui vont dribbler toute une défense avant d’aller crucifier le gardien adverse. Le numéro 17 des Eagles ne fait pas partie de la catégorie des “nice guys”. Si l’on devait comparer Glenn Murray à quelqu’un ce serait plus à Diego Costa qu’à Lionel Messi. Oui, mais l’attaquant de 31 ans est diablement efficace et porte Crystal Palace.

30 buts en Championship et ligaments croisés

L’anglais n’en est pas à son coup d’essai. Lors de la saison 2012/2013, il termine  la saison avec 30 buts inscrits en deuxième division anglaise, déjà sous les couleurs des Eagles. Cela fait de Glenn Murray le troisième meilleur buteur européen de la saison, derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, et à égalité avec Zlatan Ibrahimovic (voir l’article sur Zlatan Search). Puis le sort s’en mêle : l’attaquant de Crystal Palace se fracture les ligaments croisés en play offs face à Brighton. Glenn Murray sera absent neuf mois. A son retour, il n’entre pas dans les plans de Tony Pulis, entraîneur de l’époque. L’attaquant joue peu pour la fin de saison 2013/2014 et est envoyé en prêt à Reading lors de la période des transferts.

En Championship, l’anglais inscrit 8 buts en 18 matchs et est rappelé par Alan Pardew, tout juste nommé à la tête de l’équipe, pour pallier aux nombreuses blessures qui touchent le secteur offensif de Crystal Palace. Les statistiques sont sans appel : lorsque Glenn Murray marque, les Eagles ne perdent quasiment jamais (quatre victoires pour une défaite, face à Arsenal). Mieux, Crystal Palace affiche un bilan de six victoires pour deux défaites lorsque l’attaquant de 31 ans joue, depuis son retour. Avec 5 buts inscrits en 448 minutes passées sur les terrains de Premier League, Glenn Murray affiche le meilleur ratio buts/minutes du championnat (89.4) devant les Diego Costa, Sergio Agüero ou Harry Kane (voir son portrait ici).

Face à Manchester City, l’attaquant a ouvert le score mais ce n’est pas le plus important pour son entraîneur : “Je pense qu’il a livré une performance exceptionnelle. Oubliez son but, il a donné une leçon sur la façon de jouer numéro 9.” Glenn Murray provoque ses adversaires, n’est jamais en accord avec l’arbitrage et affiche un air nonchalant en permanence. Mais l’anglais a un sens du but incroyable et une intelligence de jeu, notamment son placement, impressionnante. L’attaquant sera l’un des meilleurs atouts de Crystal Palace la saison prochaine et pourrait bien affoler les compteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire