Goodbye Ferguson

Le roi est mort, vive le roi ! Sir Alex Ferguson n’est pas que le simple entraîneur des Red Devils, il est Manchester United. À la tête des mancuniens depuis Novembre 1986, Alex Ferguson est dans l’esprit commun – dans le mien du moins – totalement indissociable de ManU où il a remporté 38 titres dont 13 titres de champion (ndlr : le dernier remporté cette saison) et deux ligues des champions. Si ses coups de gueule envers l’arbitrage, son chewing-gum ou le “Fergie time” feront sa marque de fabrique, l’entraîneur emblématique des Red Devils restera surtout dans l’esprit des amateurs du ballon rond comme le manager qui aura monté non seulement une équipe, mais surtout un club au sommet de la gloire, selon ses propres mots.

Lui, qui se rappelle de Giggs – emblématique ailier des diables rouges – à 13 ans qui courait derrière le ballon comme un “cocker complètement déboussolé après un papier poussé par le vent”, a façonné la légende mancunienne. Il est ainsi parvenu à renverser l’ennemi ultime, Liverpool, de son piédestal dans les années 90’s. Aujourd’hui, il semble difficile d’imaginer Manchester avec un autre homme que lui sur le banc. Pourtant, dans 48h, le successeur de l’écossais sera connu, et les rumeurs vont aujourd’hui bon train.

Si les noms de David Moyes, actuel entraîneur d’Everton, José Mourinho et Ole Gunnar Solskjaer (ancienne légende de Manchester et entraîneur de la  réserve entre 2008 et 2010) reviennent avec insistance, d’autres entraîneurs sont également cités comme Jurgen Klopp (Borussia Dortmund), Michael Laudrup (Swansea), Carlo Ancelotti (Paris Saint Germain) et même Laurent Blanc.

Ferguson qui est arrivé à la tête de Manchester avant que certains de ses joueurs actuels ne naissent laissera une marque indélébile non seulement parmi les anglais, mais aussi dans le monde du football. Et que l’on aime ou pas le personnage, l’on ne peut que saluer l’oeuvre que laissera derrière lui ce grand nom du football contemporain et nul doute que le public d’Old Trafford saura lui rendre un ultime et émouvant hommage dimanche prochain. Goodbye Sir Alex.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Quand les joueurs deviennent légendes
  2. David Moyes au révélateur

Laisser un commentaire