Hoffenheim, solidité retrouvée

TSG-1899-Hoffenheim-manager-Markus-Gisdol-has-rubbished-reports-linking-Roberto-Firmino-with-a-summer-exit-from-the-Rhein-Neckar-Arena.
Roberto Firmino et Anthony Modeste, deux armes offensives du TSG. © soccernews.com

Après une saison défensivement catastrophique, Hoffenheim a réalisé un recrutement intelligent qui les place parmi les meilleures équipes d’Allemagne en ce début de saison.

Le petit club résidant à la Rhein-Neckar Arena de Sinsheim dans l’ouest de l’Allemagne était l’un des plus intéressants à suivre la saison dernière. Avec une attaque de folie (72 buts inscrits) et une défense catastrophique (70 buts encaissés), le TSG Hoffenheim 1899 proposait aux fans un football attrayant et une farandole de buts. L’équipe d’Anthony Modeste était le parfait exemple d’un championnat souvent annoncé comme très ouvert et offensif. En effet, lors de la saison 2013/2014, seulement six matchs du TSG se sont soldés par deux buts inscrits ou moins. A présent, l’équipe est plus équilibrée.

Un recrutement bien pensé

Il ne faut pas être un génie pour voir ce qui n’allait pas à la Rhein-Neckar Arena la saison dernière : la défense. Dotée d’un potentiel offensif immense, l’équipé entraînée par Markus Gisdol en oubliait de défendre. Les dirigeants se sont donc attelés à renforcer un secteur en déficit de talent. Et c’est une réussite pour le moment. Emir Bicakcic arrive de l’Eintracht Braunschweig contre 352K€ pour aider un Niklas Süle certes très talentueux mais encore très jeune. Le défenseur central de 19 ans a d’ailleurs disputé toutes les minutes de championnat, cette saison. Pirmin Schwegler quitte l’Eintracht Frankfurt pour Hoffenheim contre une indemnité de 2M€ et vient renforcer le milieu de terrain. Enfin, l’excellent Oliver Baumann prend le poste de gardien titulaire en provenance du SC Fribourg contre 6M€.

Le portier allemand profite de la blessure de Koen Casteels, gardien belge de 22 ans, pour commencer la saison en tant que titulaire. Cependant, au retour de ce dernier, c’est tout de même Oliver Baumann qui devrait conserver sa place dans le onze de départ. Le dernier rempart d’Hoffenheim n’a encaissé que six buts en huit matchs toutes compétitions confondues et totalise quatre clean sheets (match sans encaisser de buts).

Une armada offensive toujours présente

Avec 72 buts inscrits en 34 matchs de Bundesliga, l’équipe entraînée par Markus Gisdol était la troisième meilleure attaque du championnat allemand derrière les deux mastodontes que sont le Bayern Munich et le Borussia Dortmund. Emmenés par Roberto Firmino et Kevin Volland, les joueurs offensifs d’Hoffenheim faisaient plus souvent trembler les filets qu’ils ne revenaient défendre. Cette équipe qui se jetait corps et âme à l’attaque est devenue une formation plus solide défensivement et tactiquement. Ainsi, les pensionnaires de la Rhein-Neckar Arena sont actuellement deuxièmes du championnat après sept journées, même si le Borussia Mönchengladbach et Mayence peuvent les devancer grâce à leur match en moins.

Faisant toujours partie des meilleures équipes offensives, Hoffenheim n’est autre que la quatrième meilleure défense de Bundesliga ! Les coéquipiers d’Anthony Modeste ont progressé, et ça se voit. Cette jeune équipe (24 ans de moyenne d’âge) peut-elle réaliser un exploit ? Tout est possible dans le football.

Sources : transfermarkt.co.uk, bundesliga.com, eurosport.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire