Iturbe, la solution de la Roma

Juan Iturbe, révélation de la saison de Serie A

Dauphin de la Juventus de Turin l’an passé en Série A, la Roma a décidé de frapper un grand coup sur le marché des transferts cet été afin de prétendre cette saison encore rivaliser avec la Vieille Dame qui règne, seule, sur le championnat italien depuis trois saisons déjà. Bousculé la saison passée par la Louve, l’effectif d’Antonio Conte, qui a démissionné il y a quelques jours, aura fort à faire pour lutter face à des équipes qui se sont considérablement renforcées, comme notamment la Roma de Rudi Garcia.

Les Gialorossi, en plus de compter sur les arrivées de Ashley Cole, Urby Emanuelson et du jeune Arnaldo Sanabria, ont accueilli la convoitée pépite du Hellas Vérone, Juan Iturbe, contre la somme de 22 millions d’euros. Prêté par Porto, le jeune argentin est arrivé avec le statut d’espoir en devenir, un an plus tard, il fait partie des grandes révélations de la saison et sera sans nul doute un atout majeur du club de la capitale. Le club de Vérone aura, lui, eu le nez creux en se faisant prêter avec une option d’achat l’attaquant argentin puisqu’il aura réalisé une plus-value de pas moins de 7 millions d’€ en le revendant par la suite à la Roma.

Juan Iturbe à la Roma pour 22 millions d'€

Troisième transfert le plus cher de l’histoire du club, après Batistuta et Cassano, le jeune argentin de 21 ans au profil atypique (1m72 pour 69 kilos) aura le rôle de dynamiter une attaque qui souffre d’irrégularité mais aussi et surtout d’un manque de variations. Si l’on s’intéresse aux 7 joueurs du club romain qui ont trouvé au moins à 5 reprises le chemin des filets cette saison, l’on constate que sur les 58 buts qu’ils ont marqué viennent principalement de l’intérieur de la surface (53) et du pied droit des joueurs (43) : seuls Strootman (gaucher), Pjanic (trois buts sur six marqués en dehors de la surface) et Benatia (gaucher mais surtout buteur sur coups de pied arrêtés) tranchent – un peu – avec la similitude des profils des autres buteurs. Aussi, Iturbe présente donc des caractéristiques pour le moins bienvenues au sein de l’effectif de Rudi Garcia. Sur les 8 buts qu’il a marqué la saison passée (soit déjà autant que Totti, troisième meilleur buteur de l’AS Rome), l’argentin en a mis 6 au fond des filets d’en dehors de la surface de réparation et tous du pied gauche ! À gauche, si Destro, revenu de blessure, a fait une seconde partie de saison en boulet de canon, Ljajic a lui aussi brillé mais par son inconstance alors qu’à droite, Gervinho – aussi capable d’évoluer dans l’axe – a fait preuve, en mai dernier, de velléités de départ. Enfin, si Il Capitano a encore de l’ardeur et de l’envie à revendre, il n’en reste pas moins que ses plus belles années sont derrière lui, l’arrivée du jeune et talentueux Iturbe n’est donc pas de trop !

Capable d’évoluer aussi bien sur le côté droit – son poste préférentiel – que dans l’axe, avec 5 passes décisives la saison passée, il devrait donc être l’un des joueurs les plus décisifs au sein d’un effectif qui, en plus de disputer les coupes nationales et le championnat, devra aussi faire avec la Ligue des Champions. Et c’est bien là l’une des principales interrogations qui entoure le jeune prodige : sera t-il capable de hausser encore son niveau de jeu lui qui n’a certes que 21 ans mais surtout qui ne compte qu’une unique saison au plus haut niveau ? Si au Hellas Vérone, il a éclaboussé de son talent, considéré d’ailleurs comme le meilleur joueur de l’effectif, réussira t-il à s’imposer au sein d’un club autrement plus huppé ? De par sa polyvalence, son profil qui manquait à l’équipe, et surtout l’enchaînement des compétitions ; à la Roma, Iturbe devrait pouvoir s’imposer.

© Goal / Theweek

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire