Jean-Michaël Seri, furieux contre Nice

Alors que son transfert au Barça était sur le point d’aboutir, Jean-Michaël Seri a appris que la direction du club niçois avait été trop exigeante financièrement ce qui l’a empêché de jouer pour Barcelone. Dans une interview au Mundo Deportivo, il n’est pas tendre envers ses dirigeants.

“Je suis très touché par ce qui arrive, je me voyais déjà jouer au Camp Nou, explique le milieu de terrain. Les dirigeants de Nice m’ont promis une chose et n’ont pas respecté leur promesse”. Absent contre Amiens parce qu’il n’avait pas la tête au football, Jean-Michaël Seri raconte qu’il a appris l’arrêt des négociations entre les deux clubs le lendemain du match contre Naples : “Le mardi soir, j’avais rendez-vous avec le Barça pendant une heure, je suis rentré chez moi heureux. Le lendemain, j’ai appris ça par la presse. Alors je suis allé voir mes dirigeants et les murs ont tremblé : ils ne m’ont rien dit. Ils ne m’ont même pas regardé dans les yeux”.

D’après l’ivoirien, l’OGC Nice aurait demandé plus d’argent que le montant de sa clause – signée sous seeing et donc pas officielle aux yeux de la LFP – ce qui aurait fait reculer le Barça. Seri ajoute que la Roma, aussi intéressée, avait fait plusieurs offres mais a finalement capitulé à cause des conditions financières demandées par les dirigeants niçois. S’il pense encore possible l’hypothèse d’un accord, le joueur semble abattu et le lien avec Nice complètement rompu.

L’interview complète de Jean-Michaël Seri à retrouver sur Mundo Deportivo.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Mercato : Les derniers dossiers bloqués - Papinade
  2. Retour au - beau - jeu pour Nice - Papinade

Laisser un commentaire