Jean-Michel Aulas conteste le CNOSF au sujet de Ibrahimovic et Payet

Jean-Michel Aulas, les réseaux sociaux (tweeter), le départ de Bafetimbi Gomis de l'OL et l'arrivée de Sébastien Corchia.

Jean-Michel Aulas (mlyon.fr)

Jean-Michel Aulas est présent sur tous les fronts ces dernières semaines. Le président lyonnais a fait part de son mécontentement auprès du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), au sujet de la conciliation entre la Ligue de football professionnel et les clubs du Paris Saint-Germain et de l’Olympique de Marseille. Suspendus initialement à quatre et deux matchs de suspension ferme, Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet ont vu leurs sanctions réduites à respectivement trois et un matchs. Une peine réduite que ne comprend pas Jean-Michel Aulas.

Le président de l’OL a d’ailleurs adressé un courrier à la LFP que RMC s’est procuré. Jean-Michel Aulas a rappelé que la conférence des conciliateurs n’a pas contesté la durée des sanctions infligées à Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet, ajoutant même qu’elles n’étaient pas assez sévères. Le président rhodanien a ensuite déclaré que cette décision portent préjudice aux autres clubs de Ligue 1 : “Je ne vois pas comment une conciliation entre la Ligue et les clubs de Paris et Marseille pourrait être envisagée au détriment de l’ensemble des clubs participant à la même compétition et “subissant” la jurisprudence établie par la Commission pour des faits similaires.” 

Jean-Michel Aulas fait référence aux sanctions infligées à Clément Grenier et Samuel Umtiti la saison dernière pour des critiques envers l’arbitrage enregistrées par les caméras de Canal +. Le milieu de terrain avait interpellé l’arbitre à la fin du match face à Saint-Etienne, déclarant notamment que “ce n’est pas des lunettes qu’il lui faut, mais un labrador”, sous-entendant que l’arbitre est non-voyant. Le joueur de l’OL avait alors écopé de deux matchs de suspension, soit autant que la sanction initiale infligée à Dimitri Payet. Le Paris Saint-Germain a réagi sur cette conciliation, et a adressé une pique envers Jean-Michel Aulas et Alexandre Lacazette, qui s’est exprimé dans la semaine à ce sujet : “Nous invitons une nouvelle fois les acteurs du football français, présidents de club et joueurs, à se concentrer sur leur fin de saison plutôt que de s’immiscer dans la vie courante du Paris Saint-Germain.” Une attaque à peine dévoilée envers les deux Lyonnais.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire