Jesus Corona, future star de la Tri

corona

Son nom le destinait à un poste de serveur dans un bar à tapas de Mexico. Finalement, Jesus Manuel Corona est devenu footballeur, et réussit plutôt bien sa carrière. Présentation du plus grand espoir actuel du foot mexicain.

corona

Formé au CF Monterrey, l’un des plus grands clubs mexicains, Corona débute sa carrière professionnelle à l’âge de 17 ans. Il évolue trois saisons en Liga MX, le championnat local, avant d’être recruté par le FC Twente pour 3,5 millions d’euros. S’il aura été relativement discret en championnat durant sa formation mexicaine, se limitant à un total de deux buts et deux passes décisives, Corona aura brillé à l’échelle continentale. En effet, Monterrey remporte trois fois d’affilée la Ligue des Champions de la CONCACAF (2011, 2012, 2013). Le natif d’Hermosillio participe activement au dernier titre où il inscrit deux buts et délivre deux passes décisives en neuf matchs. Mieux, il inscrit deux buts lors de la Coupe du Monde des clubs, où le club mexicain terminera troisième.

C’est donc avec quelques certitudes que Corona rejoint le championnat néerlandais, malgré l’écart de niveau que représente une aventure européenne. Milieu offensif capable de jouer dans l’axe ou à gauche mais préférant l’aile droite, il vit une première saison en tant que remplaçant à Twente. C’est durant cette saison 2014-2015 qu’il explose, inscrivant 9 buts et délivrant 5 passes décisives en 27 matchs. De quoi attirer l’attention du sélectionneur Miguel Herrera, qui le convoque pour la Copa America au mois de juin. La Tri donnant la priorité à la Gold Cup se déroulant un mois plus tard, le sélectionneur mexicain s’est permis de donner leur chance à plusieurs jeunes. C’est une réussite pour Corona. Si la sélection mexicaine est éliminée dès les phases de poule, le jeune attaquant s’impose comme le meilleur joueur de son équipe durant la compétition. Rapide et dribbleur, il pose beaucoup de problèmes aux défenseurs sur l’aile gauche de l’attaque, et laisse entrevoir une belle frappe de balle. C’est logiquement qu’on le retrouve aux Etats-Unis et au Canada pour la “Copa del Oro”.

Cette fois les stars mexicaines sont toutes là : Hector Hererra, Oribe Peralta et autres Ochoa. Carlos Vela et Giovanni Dos Santos sont préférés à Corona, qui ne dispute que des fins de matchs durant lesquels il se montre toutefois convaincant. À l’heure d’affronter la Jamaique en finale, Vela est forfait. Herrera accorde sa confiance au joueur de Twente, chargé d’évoluer derrière l’attaquant. Un pari gagnant puisque “Tecatito” inscrit son premier but sous les couleurs mexicaines au cours de cette finale, participant activement à la victoire 3-1 sur la Jamaïque. Meilleur joueur de la finale avec Guardado, Corona a su répondre aux attentes de son entraineur le moment venu. Il ne fait pas de doute qu’il sera le grand attaquant de la Tri à l’avenir, sa marge de progression étant encore grande. Un départ dans un plus grand club européen ne devrait pas tarder, même si Corona devrait rester une saison encore en Eredivise. Peut être pour une trajectoire à la Memphis Depay…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire