Joshua Kimmich, l’étoffe des grands

Joshua Kimmich, 22 ans seulement, est déjà un patron du Bayern Munich et avec l'Allemagne. © Twitter Bayern Munich
Joshua Kimmich, 22 ans seulement, est déjà un patron du Bayern Munich et avec l'Allemagne. © Twitter Bayern Munich

Triple passeur décisif lors de la victoire du Bayern Munich contre Mayence samedi, Joshua Kimmich réalise un début de saison tonitruant dans son couloir droit. Même s’il refuse d’être comparé à Philipp Lahm, l’international allemand a un profil similaire et rayonne à un poste qui n’est pourtant pas le sien.

Philipp Lahm avait été replacé dans l’entrejeu par Pep Guardiola, Joshua Kimmich a lui fait le chemin inverse. Formé au poste de milieu de terrain, il rayonne en défense dans son couloir droit où il fait partie, à 22 ans seulement, des références mondiales à ce poste. Joachim Löw, le sélectionneur allemand, l’a installé à droite de la défense et en a fait son titulaire indiscutable. Face à la Norvège lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, il y a deux semaines, il a même égalé le record de matchs consécutifs pour la sélection d’un certain Franz Beckenbauer (21 rencontres disputées intégralement). Un match au cours duquel le jeune latéral a délivré une passe décisive sur le dernier but.

Joshua Kimmich, l’héritier de Lahm

Formé à Stuttgart, c’est à Leipzig que ce gabarit de poche (1m76) a explosé, en Bundesliga 2., avant de rejoindre la Bavière en 2015. Depuis, il impressionne et a déjà été adoubé par ses entraîneurs. “Joshua est l’un des plus grands talents qu’il m’ait été donné de voir ces dix dernières années, a déclaré Joachim Löw. Il veut jouer à son meilleur niveau à chaque entraînement. Je pense qu’il peut avoir une incroyable carrière”. Au point de faire oublier Philipp Lahm ? Peut-être. Surdoué techniquement, déjà très mature, il compte plus de 150 matchs en tant que professionnel et s’avère être un redoutable centreur.

Depuis le début de la saison, Joshua Kimmich a délivré quatre passes décisives avec le Bayern, trois contre Mayence ce week-end et une face à Anderlecht en Ligue des champions. En comparaison avec d’autres latéraux droits comme Carvajal, Juanfran ou Dani Alvès, il est celui qui réussit le plus de passes (plus de 66 par match) avec le pourcentage de réussite le plus important (90%) alors qu’elles sont les plus risquées (20 mètres en moyenne). S’il réussit un peu moins de dribbles que les latéraux du Real Madrid ou du PSG, il reste en revanche celui qui remporte le plus de duels en moyenne (63%). Décisif de chaque côté du terrain, sa polyvalence fait de lui un joueur très précieux et apprécié… comme son prédécesseur.

Le défenseur actuel du Bayern Munich ne réfute pas la comparaison même s’il assure avoir son propre style de jeu. “Philipp a réalisé une carrière parfaite, a-t-il déclaré au quotidien allemand Bild. On ne peut jamais remplacer un joueur comme lui par quelqu’un qui lui ressemble exactement. Mais c’est aussi important pour moi de tracer mon propre chemin. Je ne souhaite pas que les gens me voient comme un clone de Philipp. Je veux faire les choses à ma manière”. Nul doute qu’en continuant à jouer comme il le fait, il réussira assurément à faire oublier son aîné tant en sélection qu’en club. Joshua Kimmich a déjà tout d’un très grand.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire