La Lazio fait sa rentrée européenne

Pour sa rentrée européenne, la Lazio Rome n’a pas tiré le meilleur morceau possible avec le Bayer Leverkusen. Si la Lazio peut surfer sur sa très bonne saison dernière, avec en plus un bon recrutement, les matchs de pré-saison ne sont pas très enthousiasmants. Le plus dur commence pour les hommes de Stefano Pioli, la saison de la confirmation.

“Les résultats ne sont pas ceux que nous attendions, mais nous avons amélioré la préparation et la condition physique. La Lazio est prête pour passer ce tour”. C’est par ces mots que Stefano Pioli a mis en garde ses adversaires allemands en conférence de presse. Le technicien italien admet que la pré-saison a été plus que laborieuse (3 défaites en amical, plus la défaite contre la Juve en SuperCoupe d’Italie), mais qu’aujourd’hui la Lazio est plus forte que l’année dernière, “il y a un an jour pour jour, on parlait de Lazio – Bassano en coupe d’Italie, aujourd’hui on parle de Lazio – Bayer Leverkusen en Ligue des champions”. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que la Lazio va se mesurer au club allemand, victorieux de son premier match de championnat face à Hoffenheim ce week-end.

Un effectif renforcé

Au vu du championnat réalisé par le club laziali la saison dernière, le plus gros chantier était de conserver l’ossature de l’équipe. C’est chose faite, puisque les très courtisés Biglia, Candreva, Klose, et surtout Felipe Anderson sont restés. Le petit brésilien a d’ailleurs laissé son numéro 7 à Ravel Morrisson pour troquer le numéro 10 laissé libre par Ederson : une récompense pour celui qui a illuminé le Stadio Olympico la saison dernière à chacune de ses prises de balles. On attend beaucoup du petit brésilien cette saison, déjà parce qu’il doit confirmer, puis aussi parce qu’il aura un peu plus de concurrence dans les jambes. Avec les arrivées de Morrisson donc, qui lui ne confirme pas tout le bien que l’on pense de lui, mais aussi de Ricardo Kishna en provenance de l’Ajax, ce sont deux joueurs qui ont de fortes similitudes dans le jeu avec Anderson. Ils seront là pour le pousser à faire encore mieux que la saison dernière et ça commencera dès ce soir, lors du premier match de Ligue des Champions de sa carrière.

Un match que Pioli prépare dans le calme malgré les absences de Marchetti et Djordjevic. Il a annoncé que Biglia serait capitaine : “il est fier de jouer un tel match avec le brassard de capitaine”. Le technicien italien juge ce match très équilibré et espère que les tifosi de la Lazio seront présents au Stade Olympique pour soutenir leur équipe. “En 90 minutes dans le Stade Olympique nous voulons prendre un avantage. Nous nous attendons à un adversaire très dur qui a de l’expérience à ce niveau de compétition en Ligue des Champions. Ils jouent un football similaire au notre, ça sera très équilibré”. Une forme de respect qui est de rigueur en conférence de presse mais qui ne cache pas l’envie que la Lazio a de passer ce tour, car pour montrer le renouveau du foot italien sur la scène européenne, il faut que l’Italie dispose de ses 3 clubs en phase de poule.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire