L’année de l’explosion pour Mario Lemina ?

La troisième journée de Ligue 1 s’ouvre ce vendredi sur un Marseille-Lorient. Deux clubs intimement liés à la carrière de Mario Lemina, qui a rejoint définitivement la Juventus de Turin cet été pour 9,5 millions d’euros. Après une saison d’adaptation, le gabonais de vingt-deux ans espère monter en galon au sein de la Vieille Dame.

lemina juve

La jeune carrière de Mario Lemina se résume pour le moment à des adieux manqués. Après que son départ de Lorient dans les dernières heures du mercato 2013 ait provoqué un clash entre son entraîneur Christian Gourcuff et le président Loïc Ferry, il quittait dans l’indifférence quasi-générale l’Olympique de Marseille en 2015. La faute aux plus-values souhaitées par la direction marseillaise en ces temps de restriction budgétaire. Lemina sortait pourtant d’une saison prometteuse sous les ordres de Marcelo Bielsa. Pas indiscutable dans le onze d’El Loco, où Giannelli Imbula tient la corde, le natif de Libreville est le couteau suisse de l’Argentin. Utilisé en tant qu’arrière droit ou milieu défensif, c’est en position de numéro huit qu’il réalise ses meilleures performances. Comme ce soir de novembre 2014 où il livre un match de haute volée face aux Girondins de Bordeaux, mettant ses coéquipiers sur la route d’une victoire 3-1 grâce à un but de la tête. Lemina est un milieu de terrain complet, capable d’effectuer les tâches défensives tout en possédant une belle qualité de passe. Sa frappe de balle est également un atout, mais il doit encore progresser dans la lecture du jeu. Au total Lemina dispute 23 matchs de Ligue 1 sous les ordres de Bielsa, soit son plus grand total à ce jour.

Après Bielsa : Allegri

Vient ensuite le temps de la Juventus où l’ex-joueur de Lorient est prêté avec option d’achat obligatoire. Lemina n’apparaît qu’à dix reprises en Serie A la saison dernière, bloqué par la concurrence avec Paul Pogba, Claudio Marchisio, Sami Khedira, Juan Cuadrado, Sturaro et Hernanes. Ses titularisations ne visent alors qu’à combler les problèmes d’infirmerie récurrents de la Vieille Dame. Il ne disputera par ailleurs que trois petites minutes de Ligue des Champions, une compétition dans laquelle il avait fait ses débuts lors du fiasco marseillais sous Elie Baup. Le champion du monde des moins de vingt ans peine ainsi à confirmer le potentiel entrevue en lui par les observateurs. Mais en ce début de saison 2016-2017, la donne à changer à Turin. Son compatriote Pogba ayant rejoint Manchester United et Marchisio étant blessé, il se voit offrir une place de titulaire en ouverture de la Serie A face à la Fiorentina. Au-delà d’un concours de circonstance, c’est surtout une récompense de Massimiliano Allegri suite à la belle préparation du Franco-Gabonais.

Des débuts prometteurs

Lemina semble plus affûté que jamais et déterminé à se faire une place dans le vestiaire de la Juventus. Il livre une prestation de qualité lors de la victoire face à la Fio, montrant une intelligence dans son placement peu entrevue auparavant. Évoluant aux côtés d’Asamoah devant Khedira, il parvient à neutraliser les lignes de passe des Fiorentini dans un registre de jeu similaire à Claudio Marchisio. Il prend également des responsabilités offensives en livrant deux frappes dangereuses, bien stoppées par Tatarusanu. Après une saison d’adaptation tactique, Mario Lemina rentre-t-il enfin dans les plans d’Allegri ? La clause libératoire de vingt-cinq millions d’euros fixée par la Juve va dans son sens, mais le mercato n’est pas encore fini. Celui qui déclarait à la presse ne pas se considérer comme le remplaçant de Pogba pourrait voir un autre français débarqué dans l’effectif : Blaise Matuidi. Si cette rumeur se concrétise ce serait un coup dur pour Lemina, qui doit déjà faire avec l’intégration à venir de Pjanic au milieu juventini. Sinon, Lemina a toutes les cartes en main pour franchir un cap cette saison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire