Et si l’AS Monaco avait réussi son mercato ?

Le Tigre est de retour pour le plus grand bien de Monaco.

A quatre jours de la fin du mercato estival, et avec les rumeurs autour de Kylian Mbappé, le curseur pointe plutôt vers le bas quand il s’agit de juger l’été de l’AS Monaco. Pourtant, les transactions effectuées cet été ne sont peut-être pas si mauvaises.

Bouleverser l’effectif d’une équipe championne de France n’est jamais gage de réussite. Avec les départs de Valère Germain (à l’OM, 8M€), de Benjamin Mendy et Bernardo Silva (Manchester City, 57,5M€ et 50M€) ainsi que celui de Tiémoué Bakayoko (Chelsea, 45M€), le visage de l’ASM change radicalement. Mais la cellule de recrutement monégasque est performante et avait ciblé plusieurs recrues depuis quelques mois voire saisons. Et les Monégasques n’ont peut-être rien perdu en qualité.

Jorge et Kongolo, deux profils différents pour un poste

Si le Brésilien Jorge n’est pas une recrue estivale, il n’a disputé que cinq rencontres l’an dernier avec les champions de France. Et plutôt en tant que milieu gauche. L’ancien de Flamengo présente un profil intéressant dans le jeu monégasque, similaire à celui de Benjamin Mendy. Moins constant défensivement que le Français, il dédouble souvent dans son couloir pour apporter ses qualités de centre, de percussion balle au pied. Il dégage moins de puissance que l’ancien marseillais mais se révèle être un remplaçant crédible au néo-Citizen lorsque l’AS Monaco a la possession du ballon. Contre une équipe comme le Paris-SG, Leonardo Jardim devrait lui préférer Terence Kongolo, transfuge du Feyenoord Rotterdam.

Auréolé d’un premier titre de champion des Pays-Bas, le Néerlandais est arrivé sur le Rocher dans la plus grande discrétion, contre une quinzaine de millions d’euros. Capable d’évoluer à gauche comme dans l’axe, là où il est le meilleur, Kongolo préfère défendre qu’attaquer. Ce qu’il aime, c’est éteindre complètement un attaquant adverse. Terence Kongolo est venu à l’AS Monaco pour combler les absences, au poste de défenseur central et de latéral gauche, avant de s’installer, progressivement, dans l’axe.

Au milieu, de bons mouvements

Bakayoko parti, Fabinho en instance de départ depuis deux mois : l’AS Monaco n’a pas attendu de voir ses deux titulaires quitter le Rocher pour les remplacer. Dès le début du mercato, c’est la pépite d’Anderlecht, Youri Tielemans qui débarque contre 25M€ pour remplacer Fabinho. Quelques jours plus tard, Soualiho Meïté arrive en provenance de Zulte-Waregem pour 8M€ avec l’ambition de prendre le poste de l’international français. Aucun des deux ne s’est encore imposé : Tielemans a joué 128 minutes depuis le début de saison, Meïté n’a fait qu’une apparition sur le banc à Metz. Le message de Leonardo Jardim est clair : ce n’est pas parce qu’un joueur a coûté beaucoup de millions qu’il a une place de titulaire offerte sur un plateau. Moutinho s’est installé dans l’entrejeu mais il est difficile de croire qu’un joueur comme Youri Tielemans ne va pas se faire sa place dans le onze titulaire. Rappelons ses petites statistiques de la saison dernière : 18 buts et 15 passes décisives. En tant que numéro 8. A 19 ans.

L’animation offensive en perte de vitesse

L’AS Monaco est parvenu à prolonger son capitaine, Radamel Falcao, et a conservé Thomas Lemar. Avec le départ de Bernardo Silva, un trou béant est laissé sur le côté droit de l’attaque monégasque et dans l’animation offensive, surtout. Le Lusitanien prenait souvent le jeu à son compte pour créer des décalages. Leonardo Jardim tâtonne pour trouver son remplaçant. Rony Lopes semble le plus apte à le remplacer mais Rachid Ghezzal a débloqué la médiocre rencontre face à Metz, le weekend dernier, en délivrant une passe décisive au Colombien. Il ne faut pas oublier le jeune Jordi Mboula, arraché au FC Barcelone pour 3M€. Le coach portugais ne semble pas avoir choisi de titulaire, lui qui n’aime pas changer son onze lorsqu’il a trouvé la formule.

En vendant Valère Germain à l’OM, les Monégasques perdent un super sub, capable d’apporter sa science du placement et des déplacements. Les retours de blessure de Guido Carillo et Gabriel Boschilia offrent d’autres solutions au coach portugais, pour une attaque renforcée par l’arrivée du prometteur Adama Diakhaby (Rennes, 10M€). La seule interrogation concerne Kylian Mbappé. Sa vente serait une grosse perte, sportive et marketing, mais permettrait de recruter une grosse pointure pour épauler Falcao. L’attaque monégasque est dans le flou mais les autres secteurs de jeu semblent au moins aussi bien pourvus. Le mercato monégasque n’est pas raté : il est dans la philosophie du club. Qu’importe la saison dernière, si une grosse plus-value est possible il ne faut pas passer à côté. Jusqu’à un certain point.

1 Trackback / Pingback

  1. Keita Baldé, l'excellent coup de l'AS Monaco - Papinade

Laisser un commentaire