Lasse Schøne, le Monsieur Plus de l’Ajax

Lasse Schøne sous les couleurs du Danemark.

Les joueurs d’instinct sont devenus rares aujourd’hui. Pourtant, il en est un qui fait aujourd’hui les beaux jours de l’Ajax Amsterdam et, dans une moindre mesure, de la sélection du Danemark. Cet homme, c’est Lasse Schøne. A 28 ans, il lui suffit d’une inspiration, d’un coup de génie pour changer le cours d’une rencontre. Cette saison, le milieu offensif a été décisif en offrant, le 27 avril dernier, un titre de champion des Pays-Bas à son club, en inscrivant l’unique but à Almelo d’un lointain coup-franc (0-1). Mais ses coups de génie ont illuminé beaucoup d’autres pelouses d’Eredivisie cette saison.

Repéré au Danemark par les recruteurs d’Heerenveen, le jeune Schøne termine sa formation au sein du club néerlandais, où il passe pro mais n’est pas conservé lorsque son contrat se termine en 2006. A 20 ans, il file alors à De Graafschap où il aide le club à remporter le titre en deuxième division néerlandaise dès sa première saison, et, en 2007/2008, il est l’un des artisans du maintien en Eredivisie (7 buts et 6 passes décisives). Schøne est même élu meilleur joueur de l’équipe. Pendant la même période, il fait ses classes dans les équipes de jeunes du Danemark.

Lasse Schøne sous les couleurs du Danemark.
Lasse Schøne sous les couleurs du Danemark.

A l’été 2008, les performances de Schøne attirent l’œil du NEC Nimègue, qui accédera pour la première fois de son histoire à la phase de groupes de la Coupe UEFA. Il s’illustre lors de la victoire à Moscou face au Spartak avec un but décisif (1-2), et maintient la cadence de l’année précédente. Ses performances lui ouvrent les portes de la sélection danoise, où il connaît des débuts tonitruants. Une minute après sa rentrée en jeu face au Chili, en août 2009, Schøne trouve déjà le chemin des filets, et se présente en sérieux candidat pour une place dans les 23 Danois au Mondial 2010. Mais peu après, une blessure au genou brise son rêve.

Lasse Schøne poursuit son bonhomme de chemin au NEC Nimègue, enchaînant les prestations de qualité et se révélant un des artisans de la qualification danoise pour l’Euro 2012, où il rentrera deux fois en cours de jeu. Malgré l’échec du Danemark dans un “groupe de la mort” (Allemagne, Pays-Bas, Portugal), le joueur convainc les dirigeants de l’Ajax de le faire venir. Il devient peu à peu un titulaire indiscutable au sein du club de Johan Cruyff, disputant la Ligue des Champions et étant sacré deux fois champion des Pays-Bas. Seule petite ombre au tableau, Schøne n’est pas parvenu à s’imposer en sélection en dépit de prestations plutôt convaincantes et d’entrées décisives. Espérons qu’il sache éclairer le Danemark, qui a manqué la qualification pour le dernier Mondial, sur la route de l’Euro 2016.

Lasse Schøne, s’il reste un joueur méconnu, n’en est pas moins une pièce maîtresse de 4-3-3 de Frank de Boer à l’Ajax. Dans un club dont le beau jeu a jadis fait la renommée, il est le métronome de l’équipe, impulsant un rythme qui va au rythme de son inspiration de génie. Rapide, très efficace en contre, il est omniprésent dans les une-deux, il possède une très bonne qualité de passe et surtout de frappe. Opportuniste, il n’hésite pas à tenter sa chance et a une prodigieuse lecture du jeu. S’il continue sur sa lancée, il saura conduire l’Ajax très loin en Ligue des Champions.

© Ilya Khokhlov – Football.ua

A propos de Benjamin Mondon 183 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire