L’Atlético à la conquête de sa Decima

La finale de la Coupe du Roi opposant l’Atlético Madrid et le Real Madrid aura lieu demain soir, le vendredi 17 mai, à Santiago Bernabeu. Initialement prévue le 18 mai, cette finale a été décalée à cause de la finale … de l’Eurovision samedi.

Il a beaucoup été question, cette année, de la volonté du Real Madrid de remporter sa «Decima», soit son dixième titre en Ligue des Champions. Défait par le Borussia Dortmund, cette finale est l’occasion pour le Real de terminer la saison avec un titre en guise de consolation (après le sacre le weekend dernier du FC Barcelone en championnat).

Le Real, vainqueur à dix-huit reprises de la Coupe du Roi

Toutefois, leurs rivaux du soir courront eux aussi après leur «decima». Déjà vainqueur à neuf reprises de la Coupe du Roi, les Colchoneros espèrent bien remporter leur dixième trophée sur les terres de leur rival historique. Une terre qui leur réussit plutôt bien en coupe d’Espagne dans la mesure où huit de leurs neuf titres y ont été remportés. En attendant un neuvième demain soir ? Ce trophée les fuit en tout cas depuis leur dernière victoire en 1996. Avec trois finales perdues depuis (en 1999 contre Valence, en 2000 contre l’Espanyol Barcelone et en 2010 contre Séville) et une place déjà assurée pour la prochaine édition de la Ligue des Champions (objectif annoncé comme prioritaire par le club cette saison), les Rojiblancos arriveront motivés et confiants pour cette finale qui s’annonce prometteuse. En effet, et même si le Real l’a déjà remportée … a dix-huit reprises, il serait inconcevable non seulement de laisser filer un trophée supplémentaire à ajouter à leur palmarès déjà conséquent, mais il leur serait d’autant plus inconcevable de laisser une telle équipe rivale fêter leur «Decima» chez eux. Ce serait là en tout cas un sacré pied de nez.

En cas de défaite, ce serait une terrible saison blanche (si l’on fait abstraction de la victoire en Supercoupe en début de saison) pour la Casa blanca et un José Mourinho annoncé sur le départ. Une défaite qui viendrait ponctuer une saison tumultueuse et conflictuelle. Entre les brouilles avec le portier et capitaine historique du club, «San» Iker Casillas, et plus récemment avec le défenseur portugais Pepe, c’est un vestiaire sous tension qui s’apprête à jouer une nouvelle finale pour le club. Mais surement pas dans les meilleures conditions qui soient, même si le Real l’a emportée par deux fois contre l’Atlético cette saison.

Et qui sait, cette finale pourrait également être l’occasion pour Falcao de terminer sur une bonne note avec son club, lui qui est annoncé avec insistance du côté de Monaco …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire