Ligue 1 [30e journée] : Lyon trébuche, Paris en profite

Ligue 1

On ne l’avait pas vu venir mais l’OL s’est fait piéger hier à domicile face à Nice. Les Lyonnais avaient pourtant profité de l’expulsion de Palun en début de seconde période pour égaliser deux minutes plus tard par Gonalons, après l’ouverture du score de Carlos Eduardo. Malheureusement pour eux, les Aiglons ont tenu le choc avant qu’Eysseric ne douche tout le stade dans les cinq dernières minutes (1-2). Cela profite au PSG qui avait récupéré la première place vendredi soir grâce au triplé d’Ibrahimovoc qui a marqué deux penaltys face à Lorient qui n’a pu répondre qu’une fois avec Jordan Ayew (3-1). Les hommes de Laurent Blanc restent donc leaders de la Ligue 1.

Marseille déroule

Et en plus. Marseille n’a peut-être pas dit son dernier mot. La preuve, les Phocéens ont fait exploser Lens en deuxième période hier soir au Stade de France avec un doublé de Batshuayi, des buts de Romao et Ayew (0-4) et ne sont qu’à deux points du nouveau leader. Il le fallait pour l’OM parce que derrière Monaco revient à grandes enjambées à quatre longueurs avec un match en moins suite à sa victoire à Reims grâce à des buts de Fabinho et Dirar dans le premier quart d’heure. Diego réduira le score pour les locaux mais Dirar mettra finalement les siens à l’abri dans les dix dernières minutes (1-3). De leurs côtés, les Verts s’accrochent au bon wagon à un petit point de l’ASM après leur succès obtenu par l’intermédiaire de Gradel, auteur d’un doublé face à Lille (2-0).

Photo TFC

En bas de tableau, Toulouse et Evian ont décroché des succès importants. Les hommes de Dominique Arribagé, le nouvel entraîneur du TFC , ont remporté la derby de la Garonne face à Bordeaux grâce à des buts de Ben Yedder et Kana-Biyik contre un seul de Diego Roland (2-1). Malgré ça, les Violets ne reviennent pas sur Evian qui s’est imposé face à Montpellier sur une réalisation de N’Sikulu en fin de match (1-0).

La soirée du 0-0

Sinon, samedi soir, la Ligue 1 avait pris un abonnement aux 0-0. Cela n’arrange pas vraiment les affaires de Metz qui reste lanterne rouge, ni de Caen qui n’a plus que trois longueur d’avance sur le premier relégable. Les Rennais et les Nantes n’ont fait rêver personne dans une partie engagée certes mais où les occasions ont manqué tandis que pour Bastia, ce nul face à Guingamp, à Fos-sur-Mer, dans un match à huit-clos n’est pas une si mauvaise opération.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire