Ligue 1 [36e journée] : Paris s’envole, Marseille reprend espoir

Ligue 1

A1yew

Le Paris Saint Germain n’a pas rigolé, vendredi soir, en ouverture de la 34e journée de Ligue 1. Les Guingampais qui se déplaçaient au Parc des Princes n’ont pas vu le jour et ont été dépassés à six reprises, avec un triplé de Cavani, un doublé d’Ibrahimovic dont un penalty et un but de Maxwell (6-0). Les Lyonnais avaient donc la pression pour leur voyage à Caen. Ils ne l’ont pas supporté puisqu’ils sont passés totalement à côté et ont été corrigés. Deux réalisations de Benezet et une de Privat (3-0) ont permis aux Normands de prendre une sérieuse option sur le maintien avec désormais cinq points de plus que le premier relégable.

Monaco ne tient pas le score

Pour les Lyonnais, ce sont les dernières ambitions de titre qui se sont envolées puisqu’ils comptent six longueurs de retard sur Paris, à deux journées de la fin. Marseille n’a, par contre, pas encore abandonné la troisième place de la Ligue 1. Les Phocéens étaient pourtant menés par Monaco au Vélodrome, après l’ouverture du score précoce de Joao Moutinho mais Ayew et Alessandrini les ont maintenu en vie dans le dernier quart d’heure (2-1). Les hommes de Bielsa reviennent à deux points de l’ASM au classement.

Saint-Etienne en embuscade

Les Stéphanois sont aussi bien présents. Les joueurs du Forez ont soigné leur différence de but face à Nice (5-0) mais cela ne leur permet pas de passer devant l’OM, à égalité de points. Vainqueurs de Nantes dans le derby de l’Atlantique, grâce à un doublé de Rolan, malgré l’ouverture du score de Veretout (2-1), les Bordelais restent en embuscade.

Un grand pas pour Toulouse, Reims et Lorient

Dans le bas de tableau de la Ligue 1, cela commence à se décanter. En perdant à domicile face à Reims, Evian-Thonon s’est tiré une balle dans le pied (3-2). Les Savoyards comptent désormais quatre longueurs de retard sur leurs adversaires du soir, premiers non-relégable. Toulouse a également réalisé un grand pas en s’extirpant du match face à Lille (3-2) tout comme Lorient qui a déroulé face à Metz, définitivement condamné après ce résultat (4-0).

Enfin, Bastia s’est définitivement maintenu en s’imposant à Rennes, grâce à un but de Danic (0-1), malgré près de 50 minutes passées en infériorité numérique, tandis que Montpellier a dominé Lens (0-1).

Le classement

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire