Ligue 1 [37e journée] : Saint-Etienne n’a pas dit son dernier mot

10259376_793407860669364_4917879248314615338_n

Alors que les Lillois semblaient se diriger tranquillement vers la Ligue des Champions, voilà la course à la troisième place relancée. Le LOSC n’a rien pu faire à domicile face au PSG, auréolé de son titre de champion qui avait des choses à prouver après sa défaite devant Rennes la semaine dernière. Les Nordistes ont malheureusement pour eux fait les frais de cette mise au point et se sont lourdement inclinés en ne sauvant l’honneur que dans les arrêts de jeu (3-1).

Pendant ce temps-là, Saint-Etienne réalisait la bonne opération du week-end en Ligue 1. Les hommes de Christophe Galtier reviennent à deux longueurs de Lille, après leur démonstration de réalisme en première période sur la pelouse de Nantes (3-1). Et en plus comme le rival Lyonnais a été battu par Lorient, dans un match qui a été marqué par l’expulsion sévère de Dabo (0-1), les Stéphanois sont désormais assurés de finir la saison dans le quatuor de tête.

L’OM manque le coche

Les Marseillais par contre peuvent se mordre les doigts. Ils détenaient les trois points sur le terrain de Bordeaux après l’ouverture du score de Cheyrou à la demi-heure de jeu. Trois points qui leur auraient permis de reprendre la 5e place, synonyme de Ligue Europa. Rien du tout puisque Diabaté à égalisé à la 60e et que l’OM a une nouvelle fois manqué le coche (1-1).

10358578_783149928376158_3023048778920630501_n

Le suspense bat également son comble en bas de tableau. Si Ajaccio qui s’est imposé face à Reims pour sa dernière à François Coty (2-1) et Valenciennes qui s’est incliné devant Monaco (1-2) n’ont plus rien à espérer, Sochaux et Evian-Thonon se battent toujours pour éviter la 3e place de relégable. Les Savoyards n’ont pas tremblé face à une équipe de Nice plus que rajeunie et ont pris les trois points par l’intermédiaire de Bérigaud et Bénézet (2-2). Et ils ont bien fait puisque Sochaux continue de se battre becs et ongles, comme en témoigne sa victoire sur le terrain de Rennes, qui est donc bien loin de se réconcilier avec ses supporters (1-2).

Cela n’a pas empêcher Guingamp de définitivement valider son maintien face à un Toulouse démobilisé (2-0). Montpellier et Bastia avaient leur sort déjà scellé avant de se rencontrer et semblaient se diriger vers un score nul et vierge jusqu’au dernier quart d’heure de la partie où les Corses ont trompé la vigilance de Jourdren par deux fois (0-2).

Le classement

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire