Ligue 1 : On prend (presque) les mêmes et on recommence

Le PSG, champion de France 2016 - 2017

Si la saison 2016 – 2017 de football voit son coup d’envoi être donné ce soir avec la reprise de la Ligue 2, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi un championnat en France qui existe : la Ligue 1. Moins passionnant, moins inattendu, il ne propose pas les scénarios fous que l’on peut voir en deuxième division, mais il a quand même le mérite de nous faire passer – parfois – de bonnes soirées sur notre canapé le week-end. Mais à quoi nous attendre pour ces neuf prochains mois de football ?

Le PSG, champion de France 2016 - 2017

Le champion

Paris. Incontestablement. On attend avec impatience que ce titre puisse être un peu plus contesté car, pour le moment, ses deux principaux rivaux, Lyon et Monaco, ne font figure que de seconds couteaux. L’objectif du PSG n’est plus de remporter un championnat qui semble déjà lui tendre les bras, mais il se trouve bien sur la scène européenne. La seule différence : Ibra ne sera pas celui qui soulèvera le trophée. On mise sur Hatem. Champion mon frère !

L’équipe qui va nous surprendre

On avait eu Caen et Angers la saison dernière, cette année, il semble plus difficile de voir les trois promus, Nancy, Dijon et Metz, réussir à jouer la première partie de tableau. On ne demande qu’à se tromper, mais si l’on devait plutôt mettre une petite pièce sur une équipe qui pourrait vraiment créer la surprise, on la mettrait sur… les Girondins ! Et après tout, pourquoi pas ? Seulement onzième la saison dernière, Bordeaux a surtout déçu dans le jeu. Dans un stade qui ne demande qu’à être rempli, Jocelyn Gourvennec a beaucoup à prouver mais l’ancien entraîneur guingampais va pouvoir faire passer ses préceptes à un groupe plus talentueux qu’à l’EAG. Pour faire des étincelles ? Si le retour de Jérémy Ménez en France se confirmait, Bordeaux aurait un coup à jouer et ne pourrait que faire mieux en terme de qualité de jeu qu’il y a un an.

L’équipe qui peut décevoir

Dire que Bastia va jouer le maintien n’est pas insultant au vu de l’effectif du SCB qui est désormais le seul club corse de Ligue 1. Dixièmes en 2015 – 2016, les Bastiais pourraient se sentir moins en danger que d’autres à l’entame de cette nouvelle saison. Pourtant, le club corse est encore dans le flou : sa masse salariale est encadrée par la DNCG et il vient seulement d’enregistrer ses premières recrues. Avec les départs de Ayité (Fulham) et Palmieri (Lille) et le retour de prêt de Fofana (Manchester City), Bastia a perdu toutes ses principales cartouches. Pour l’instant, l’heure n’est guère à l’optimisme en ce qui concerne les corses.

Les relégués

La liste est longue des candidats au titre qui voudront tous éviter les deux dernières places et, dans une moindre mesure, cette place de 18ème qui offrira un barrage face au troisième de Ligue 2. Les trois promus déjà, mais aussi Angers, Toulouse, Guingamp, Lorient ou Bastia voudront à tout prix s’éviter une saison compliquée. Toulouse, Angers et Lorient semblent avoir une longueur d’avance. Nancy et Metz seront certainement en queue de peloton, mais les deux plus en danger sont, pour nous, Dijon et Bastia. Concernant Guingamp, il faudra faire attention car tout dérapage pourra rapidement se transformer en sortie de route.

Le meilleur joueur

Cela fait deux ans que ce titre aurait du être pour lui, cette année, c’est sûr, c’est la bonne ! Marco Verratti remportera ce fameux trophée de meilleur joueur de la Ligue 1. Devant Hatem, Angel et Javier. La touche technique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire