Paul Bohec

Notre bonne vieille Ligue 1 reprend ses droits le 12 août prochain, l’occasion pour nous de vous faire une présentation du PSG et des 19 autres équipes qui vont tenter de finir deuxième. Aujourd’hui, sous le feu des projecteurs : l’A.S. Nancy Lorraine.

ASNL 2016 - 2017

Quel bilan pour la préparation ?

Préparation mitigée pour l’ASNL qui, si elle n’a pas connu des résultats défavorables, laisse encore dubitative. L’inusable Youssouf Hadji s’est encore montré décisif contre une D4 allemande mais contre Gijon, l’attaque nancéienne a mis en lumière les nombreux doutes qui entourent l’équipe de Pablo Correa. Contre Dijon, le scénario du match n’a malheureusement pas permis de dégager une vraie tendance même si les lorrains ont dominé de la tête et des épaules une rencontre qu’ils ont disputé à 11 contre 10 pendant 70′. Reste à voir si la solidité défensive affichée par les lorrains malgré l’absence de Michaël Chrétien résistera aux assauts lyonnais ce week-end.

Point mercato

Du côté de l’ASNL, on a surtout cherché à conserver le groupe de la saison passée. Aït-Bennasser a bien été vendu à Monaco mais prêté dans la foulée à Nancy pour la saison. L’équipe n’a pas pratiquement changé même si elle pourra compter sur quelques recrues : Mandanne, l’ancien guingampais, Koura, signé au nez et à la barbe de l’OM, ou N’Guessan. L’international biélorusse, Sergey Chernik, a également été recruté mais il ne devrait être que le n°2 dans les buts derrière N’Dy Assembé. Pablo Correa n’a pas caché son désir de recruter encore un défenseur central et un milieu de terrain pour avoir un banc plus étoffé.

Objectif pour la saison

Sans surprise, Nancy tentera d’éviter la relégation et surtout les deux dernières places. L’objectif semble faisable, mais voir plus haut, compliqué. La surprise Angers de la saison passée ne devrait pas se reproduire deux fois et surtout Nancy ne semble pas avoir des armes suffisantes devant pour renverser des montagnes. Il faudra engranger des points rapidement pour ne pas tomber dans une spirale négative qui mènerait irrémédiablement à un retour en L2. Mais le champion de la saison passée peut étonner : notamment avec ses nombreux jeunes qui auront assurément une carte à jouer cette saison.

Le XI de la saison

N’Dy Assembé – Cuffaut, Chrétien, Lenglet, Muratori – Aït-Bennasser, Pedretti, N’Guessan, Robic – Koura, Hadji.

Le moment fort qui devrait se passer

Pas de surprise, pour le premier match de la saison contre l’OL, Nancy va logiquement s’incliner mais non sans avoir livrer une prestation solide. Hadji et Pedretti semblent avoir trouver une seconde jeunesse en Lorraine et prennent logiquement des points contre leurs concurrents directs pour le maintien dès les premières journées avec deux victoires contre Guingamp et Lorient et un nul à Bastia. Mais à la 7ème journée, Hadji se blesse gravement contre Nice devant son public. Un mois plus tard, contre Caen, c’est Pedretti qui doit abandonner ses partenaires alors que Nancy menait. Score final : 2 à 1 pour les Normands. Le débat sur la pelouse synthétique est plus que jamais relancé et à chaque apparition à Marcel-Picot, les nancéens craignent une nouvelle blessure et enchaînent les défaites. Résultat, à la mi-saison, le board nancéen décide d’abandonner à son tour le synthétique après Lorient, Nancy pointe alors à la 19e place. Devant son public et sur sa nouvelle pelouse, l’ASNL reprend peu à peu confiance et sauve sa place en L1 à la 36e journée après un nul contre Monaco… à domicile. Une saison compliquée mais le maintien à la 16e place.