Paul Bohec

Après trois journées de championnat, seules trois équipes n’ont pas encore pris le moindre point : Lorient, Nancy et Angers. Trois équipes programmées pour jouer le maintien qui connaissent un début de saison compliqué. Alors, faut-il s’inquiéter alors même que le mois de septembre n’est pas encore arrivé ?

Angers fait partie des équipes en difficulté en ce début de saison comme Nancy et Lorient

Angers, il faut se lancer

Les Angevins sont probablement ceux qui ont proposé les matchs les plus aboutis avec un calendrier assez compliqué. À Montpellier et contre Nice, équipes qui auront d’autres ambitions que jouer le maintien, ils se sont inclinés sur la plus petite des marges avec, à chaque fois, un but encaissé en tout début de match : Boudebouz (8′) et Pléa (4′). Contre Metz, dans le contenu, c’était plutôt positif, mais il aura fallu un cruel manque de chance et une réussite insolente des joueurs lorrains pour ne ramener aucun point de ce déplacement. Stéphane Moulin parlera même de « hold-up ». La réception de Dijon, la semaine prochaine, doit être l’occasion de prendre les premiers points de la saison. Les récents tombeurs de l’OL sont un adversaire direct pour le maintien : il ne faut donc pas perdre une telle occasion pour enfin se lancer dans cet exigent championnat de Ligue 1.

À Nancy, rien ne va

On savait qu’offensivement, Nancy serait bien en peine cette saison. En trois matchs, les Lorrains n’ont pas trouvé une seule fois le chemin des filets. Leur défense devait être leur point fort, en trois matchs, ils ont encaissé 7 buts. S’il ne faut pas céder au catastrophisme, le mercato de l’ASNL pose vraiment question même si le club vient de signer Cabaco, défenseur central prêté par le Club Nacional (Uruguay). Avec Modou Diagne (22 ans) et Clément Lenglet (21 ans), c’est donc un nouveau jeune qui vient renforcer un axe défensif mis à mal en ce début de saison. Le calendrier rend les choses moins inquiétantes : avec la réception de l’OL et un déplacement à Rennes, il n’est pas impensable de repartir les valises vides. Seulement, la réception de Guingamp devait être l’occasion de se rassurer. Il n’en fut rien. Une troisième défaite et déjà plein de doutes dans la tête des Nancéiens : « aujourd’hui, nous n’avons pas le niveau pour prétendre à une victoire » a confié le coach, Pablo Correa, en conférence de presse.

Lorient, l’année de trop ?

Christian Gourcuff est assurément un grand coach, qu’on apprécie ou pas ses méthodes. Il l’a prouvé à Lorient. Sylvain Ripoll, lui, s’est retrouvé propulsé sous le feu des projecteurs et a réussi à maintenir les Merlus deux nouvelles saisons en Ligue 1 malgré quelques difficultés : 16e en 2014-2015 et 15e en 2015-2016. Seulement, le FCL n’est plus aussi fringuant qu’avant et perd ses meilleurs éléments, rarement remplacés, tous les ans. Cette année, c’est Raphaël Guerreiro, l’an passé, c’était Jordan Ayew. Dire que la défense de Lorient ne fait pas vraiment partie des meilleures du championnat est un euphémisme. En préparation, Sylvain Ripoll avait ainsi déclaré « qu’à 50% dans l’acte défensif, on ne peut pas être au niveau de la L1 », c’est prouvé. 3 buts contre Caen, 3 buts contre Bastia et 2 contre l’OM, Lorient inquiète et même si l’on mettra les expulsions dans la balance pour se rassurer : la rencontre contre Nancy dans une semaine fait déjà figure de choc dans ce bas de tableau.

Evidemment, il est encore bien trop tôt pour se projeter et il n’est pas encore l’heure de s’alarmer mais avec des rencontres déjà importantes pour les trois équipes la semaine prochaine, il s’agit de ne pas se mettre dans le rouge plus que de raison. Les autres formations n’attendent pas et ce n’est pas à la 30e journée qu’il faudra se réveiller. Alors s’il ne faut pas s’inquiéter, il s’agit tout de même de réagir pour ces trois formations.