Lucas Piazon, le sosie presque parfait de Kakà

Même de visage, Piazon n'est que le portrait craché de Kakà!

Formé en partie au FC São Paulo, grand, brun, brésilien, milieu (très) offensif polyvalent, bonne conduite de balle, rapidité, vision du jeu quasi-parfaite, grosse frappe… Vous avez trouvé? Kakà? Oui, mais ce n’est pas au Ballon d’Or 2007 que l’on pensait. Ces caractéristiques, ce sont aussi celles de son sosie le plus ressemblant, Lucas Piazon, la jeune (20 ans) pépite auriverde de Chelsea, prêtée cette saison au Vitesse Arnhem (D1 néerlandaise), club partenaire des Blues.

Natif de São Paulo, Lucas Piazon a débuté sa formation dans de prestigieux clubs brésiliens (Coritiba, Atlético Paranaense, et enfin FC São Paulo), puis a rejoint Londres en 2012 après avoir signé, quelques mois auparavant, un contrat à Chelsea. Les 7,5 millions d’euros misés sur lui confèrent à Piazon un statut de pépite. Dès son arrivée, sa ressemblance avec Kakà en surprend plus d’un. Vite intégré au groupe pro, le Brésilien se distingue surtout avec la réserve. A Chelsea, il n’a disputé que trois rencontres : deux en Ligue des Champions et une en Premier League contre Aston Villa où il délivre une passe décisive mais manque un penalty. Prêté à Malaga en janvier 2013, Piazon dispute 14 matchs, sans pour autant parvenir à confirmer son statut ou trouver la faille.

Même de visage, Piazon n'est que le portrait craché de Kakà!
Même de visage, Piazon n’est que le portrait craché de Kakà!

Après six mois de prêt, le joueur est à peine de retour sur les bords de la Tamise qu’il repart déjà. Destination : le Vitesse Arnhem, pour un an. Le long du Rhin, au sein d’une équipe dans laquelle il retrouve quelques coéquipiers de la réserve de Chelsea comme Gaël Kakuta ou Patrick van Aanholt, Piazon réalise une première partie de saison tonitruante sous les ordres de Peter Bosz. A la mi-saison, le Vitesse Arnhem est deuxième et en grande partie grâce au Brésilien, positionné ailier gauche, qui a inscrit la bagatelle de 11 buts et délivré 8 passes décisives. Le tout, à seulement 19 ans. Et dans un style “kakaesque”.

Mais la trêve d’hiver est fatale au compteur buts (et passes décisives) de Lucas Piazon, qui reste bloqué jusqu’à la fin de la saison. Arnhem dégringole au classement, sur fond de polémique, et termine finalement sixième, dans les choux, tandis que Piazon débute parfois sur le banc. De retour à Chelsea, l’espoir paulista devra enfin parvenir à confirmer les espoirs placés en lui, quitte à être prêté à nouveau pour ce faire. Si Eden Hazard s’en va, comme cela est si souvent annoncé ces derniers temps, il peut constituer un recours de luxe à gauche pour les Blues, et s’imposer, à 20 ans, au sein d’un des plus grands clubs européens. Depuis que Kakà a été écarté de la Seleção en 2010, la sélection brésilienne a un peu perdu son âme. Si Piazon, pris avec les équipes de jeunes du Brésil, parvient enfin à éclore, les Auriverde pourraient bien la retrouver.

© vitesseinside.nl

A propos de Benjamin Mondon 183 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire