Paul Bohec

Pour cette nouvelle saison 2015 – 2016, nous souhaitions marquer le coup en proposant un contenu exclusif et inédit : à savoir la tenue d’un classement hebdomadaire et annuel des meilleurs jeunes de la saison.

Ce classement sera disponible à chaque début de semaine et prendra en compte les prestations des jeunes joueurs de la scène européenne afin d’établir une note sur 10. Il s’appuiera sur différents critères qui nous permettront chaque semaine de dresser une liste des dix meilleurs jeunes de la semaine. Afin d’être sélectionnables, les joueurs doivent évoluer dans un championnat européen et être né en 1992 ou après. Les classements hebdomadaires s’additionneront pour faire place à un classement mensuel et annuel (ici) pour déterminer qui sera le meilleur jeune de la saison 2015 – 2016. Découvrez notre premier classement ci-contre.

Le classement du 17 au 23 Août 2015 :

Oussama Tannane (21 ans, Heracles, MAR.) > 10. Après un superbe coup-franc il y a une semaine face à NEC Nimegue, le jeune attaquant d’Heracles a fait parler la poudre ce week-end devenant ainsi le premier jeune à récolter la note suprême dans notre classement. Six tirs, cinq cadrés et… un quadruplé, le bilan du marocain est quasiment parfait. La meilleure attaque du championnat avec dix buts marqués en trois matchs peut remercier son joueur, qui lui permet de pointer à une séduisante quatrième place pour le moment.

Callum Wilson (23 ans, Bournemouth, ANG.) > 9. Après deux performances mitigées contre Aston Villa et Liverpool, Callum Wilson avait beaucoup à prouver au vu de sa saison dernière en Championship. Contre West Ham, l’attaquant des Cherries n’a pas fait dans la dentelle : un triplé et une première victoire pour Bournemouth en cette saison.

Matthias Ginter (21 ans, Dortmund, ALL.) > 8. Malgré son physique imposant, Matthias Ginter s’est montré particulièrement à l’aise sur le flanc droit de la défense du Borussia alors qu’il est un central de formation. À 21 ans, le défenseur a accepté son changement de statut avec son transfert de Fribourg au BVB mais n’en a pas perdu toutes ses qualités. Buteur et passeur décisif, il a surtout régalé dans le domaine aérien où il a fait parler son grand gabarit et son sens du timing avec 86% de duels gagnés.

Thomas Bruns (23 ans, Heracles, HOL.) > 8. Il n’aura pas le droit aux mêmes honneurs que son coéquipier mais le milieu relayeur d’Heracles s’est lui aussi montré brillant ce week-end. Double passeur décisif, il a aussi enfilé la tenue du buteur en fin de rencontre et aurait même pu être auteur d’un doublé si les montants ne l’en avaient pas empêché.

Michy Batshuayi (21 ans, Marseille, BEL.) > 8. Des glissades, de la maladresse et quelques mauvais choix, la première mi-temps de Michy Batshuayi face à Troyes aura été à l’image de ses deux premiers matchs : volontaire, mais avec une réussite qui le fuyait. Si sa belle tête a profité à Barrada en rebondissant sur la transversale, le Belge s’est surtout rattrapé en seconde période en inscrivant un doublé et délivrant une passe décisive – bien qu’involontaire – à Romain Alessandrini. L’attaquant marseillais a fait parler sa puissance et a même pu compter sur un brin de réussite pour doubler la mise. Sa place dans ce classement est mérité au vu de sa débauche d’énergie.

Memphis Depay (21 ans, Manchester United, HOL.) > 7,5. Sa superbe performance en barrages de la Ligue des Champions aura permis au jeune Depay de se hisser dans notre classement hebdomadaire avec son doublé face à Bruges agrémenté d’une belle passe décisive pour Fellaini. La prestation qu’il a livré face à Newcastle a en effet été pour le moins décevante et souligne le long chemin qu’il lui reste à parcourir pour être à la hauteur des anciens numéros 7 de Manchester.

Fernando (23 ans, Sampdoria, BRE.) > 7. Arrivé cet été du Shakhtar, le milieu brésilien n’a pas tardé à se mettre en évidence sous ses nouvelles couleurs. Face à Carpi, certes, la Sampdoria s’est régalée et Fernando a rayonné. 97 ballons touchés, 91% passes réussies, 4 interceptions, la recrue gênoise était partout et a même inscrit un but. Une belle première.

Hakan Çalhanoğlu (21 ans, Bayer Leverkusen, TUR.) > 7. Ses coéquipiers du Bayer auront été moyens et, comme assez souvent, l’éclair est venu de lui. Hakan Çalhanoğlu, d’un remarquable coup-franc, a offert trois points très importants au Bayer face à une équipe de Hannovre très entreprenante. L’artificier turc se sera même démené à la perte du ballon avec un pressing très intense.

Julian Weigl (19 ans, Dortmund, ALL.) > 7. Il n’a pas encore 20 ans mais son talent en a déjà impressionné plus d’un en Allemagne. Remplaçant contre Odd en barrages d’Europa League, Weigl avait vu ses coéquipiers couler et encaisser pas moins de trois buts en vingt-deux minutes. Contre Mönchengladbach lors de la première journée du championnat puis Ingolstadt ce week-end, le jeune milieu de terrain était titulaire et Dortmund n’est pas allé chercher une fois le ballon au fond de ses filets. Aussi bien capable d’orienter le jeu que de jouer avec perfection sa partition de milieu défensif, celui qui évoluait en Bundesliga 2. la saison dernière est doté d’une qualité technique au dessus de la moyenne et en surprendra plus d’un cette saison.

Bruno Fernandes (20 ans, Udinese, POR.) > 7. Au Juventus Stadium, il fallait être fort pour faire face à cette Juventus prête à tout renverser sur son passage en Serie A cette saison. Pourtant, l’Udinese n’a pas rompu. Au milieu de terrain, le portugais a été le patron éteignant les velléités offensives de Pogba et Pereyra. Avec quatre interceptions, cinq dégagements, il a été pour beaucoup dans le clean-sheet réalisé par son équipe qui évoluait en 3-5-2. Joueur le plus recherché par ses coéquipiers, il a fait preuve d’une maturité étonnante, encore plus dans un contexte compliqué.