Paul Bohec

Jusqu’à ce samedi, le mercato de l’OL, s’il n’était pas particulièrement inquiétant, ne subissait pas encore trop de critiques. Après la contre-performance lyonnaise à Dijon (défaite 4 à 2) et les probables absences à venir de Fékir et Lacazette, la gestion de l’été olympien pose question.

Jean-Michel Aulas a confié que l'OL allait s'activer dans ce mercato sur le marché des transferts

Lacazette est resté. Fékir est resté. Tolisso est resté. Lopez est resté. Malgré les sollicitations, les joueurs cadres de l’Olympique Lyonnais sont tous restés pour découvrir la Ligue des Champions dans le stade des Lumières. Seul Umtiti, impossible à garder une saison supplémentaire, a quitté le navire des Gones pour rejoindre une embarcation plus à la hauteur de son talent : le FC Barcelone. Pour combler ce départ, Lyon a recruté Mammana, en provenance de River Plate, et N’Koulou est arrivé libre en provenance de Marseille. C’est aussi le cas de Rybus, international polonais, venu suppléer Morel dans son couloir gauche.

Une défense aux abois 

C’est justement ce secteur défensif qui pose question après la déroute face à Dijon. N’Koulou a coûté un pénalty et s’en est bien tiré en n’écopant que d’un carton jaune. Sur son côté, Rybus a pris l’eau face aux attaquants dijonnais et Rafael n’a guère fait mieux. Finalement, le tant critiqué Mapou Yanga M’Biwa est le seul à avoir tenu la baraque alors que les milieux de terrain n’ont pas semblé des plus impliqués  dans le travail défensif. Avec un Gonalons loin de son meilleur niveau, l’OL a coulé… contre Dijon. On mettra davantage ça sur l’accident de parcours. Mais Jallet, Morel, Rybus, Rafael… autant de joueurs dont le profil suffit à la Ligue 1 mais qui manquent assurément de qualités pour réussir sur la scène européenne, là où l’on attend l’OL après tout.

Privé de Lacazette et Fékir, que va faire l’OL ?

Certes, Jean-Michel Aulas et le board lyonnais ont réussi à convaincre Lacazette et Fékir de rester, malgré quelques réticences du premier qui n’avait pas caché son envie de rejoindre un grand club. Avec six buts en trois matchs, il est une arme redoutable et peut faire franchir un pallier à cette équipe. Seulement, comme ce soir, quand il est absent, l’OL est bien en peine dans le secteur offensif. Fékir va se faire réopérer et devrait être absent aussi. Devant, l’OL va donc devoir faire avec Maxwell Cornet, qui a beaucoup vendangé ce soir, Rachid Ghezzal a fait de belles apparitions l’an passé mais laisse sceptique sans parler des piètres prestations de Mathieu Valbuena et Clément Grenier quand ils entrent sur la pelouse. Avec les coupes, l’Europe et le championnat, le banc de Lyon laisse vraiment perplexe. Le président du club a laissé entendre à Margot Dumont, de BeIn Sport, qu’il cherchait à s’attacher les services d’un Lacazette bis dont l’identité est encore inconnue.

L’OL a pourtant de l’argent

L’an passé, Sergi Darder avait rejoint tardivement les Gones. Si l’OL veut faire un gros coup sur le marché des transferts, il va falloir faire vite et bien car il ne reste plus que quatre jours avant la fin du mercato. Le club lyonnais a pourtant des sous dans la caisse : avec la qualification directe en Ligue des Champions, la vente de Samuel Umtiti et l’arrivée dans le capital d’investisseurs chinois, il dispose d’une somme conséquente pour faire un gros coup sur le marché des transferts. Reste à savoir si Lyon va se décider à accélérer sur les dossiers chauds de l’été : N’Tep et N’Jié notamment. Mais aussi celui de Jean-Philippe Mateta, le jeune et prometteur attaquant de Châteauroux, avec lequel des contacts ont été noués.

En attendant d’en savoir plus sur la durée des absences de Lacazette et Fékir, l’OL va devoir mettre la main à la poche sous peine de connaître, cette année encore, une saison européenne raccourcie déjà.