Justin Teste

Après une décevante saison avec Filippo Inzaghi, le club lombard a voulu repartir sur de nouvelles bases en intronisant Sinisa Mihajlovic au poste d’entraîneur. Après 11 matchs de Série A, le Milan pointe à 4 points du podium, et se trouve à une intéressante 6ème place. Et Mihajlovic n’y est pas pour rien. 

Depuis le départ de Thiago Silva et Ibrahimovich en 2012, le Milan est devenu une équipe lambda de l’autre côté des Alpes. Alors qu’il restait sur 5 podiums consécutifs, les deux dernières campagnes de Série A se sont conclues à des tristes 8ème et 10ème places, loin du standing des Rossoneri. C’est pourquoi Mihajlovic a été appelé à la rescousse pour retrouver une place dans les hauteurs du classement. Et même si le jeu pratiqué par son Milan est rarement beau, lui ne se soucie que du résultat comme il le confiait à Goal : « À mon avis, je suis la bonne personne pour coacher cette équipe de Milan. J’ai tous les atouts pour le faire. Si j’échoue alors ce n’est pas d’un entraîneur que cette équipe aura besoin, mais d’un exorciste. Aujourd’hui, nous avons juste un problème mental dans notre approche des matches ». Un problème d’approche, que le coach a décidé de régler à travers l’expérience et d’abord la sienne : « J’ai connu la guerre en Yougoslavie, alors si vous croyez que c’est un match de foot qui va me faire peur ». 

Un effectif à maturité 

Lors de la dernière victoire milanaise dans le stadio Olympico face à la Lazio, Mihajlovic n’a aligné que 4 joueurs de moins de 28 ans. Parmi eux le gardien Donnarumma, âgé de seulement 16 ans, qui profite de la blessure de Diego Lopez pour prendre place dans le but. De Sciglio et Romagnoli et Bertolacci (23, 20 et 24 ans), sont les trois autres joueurs. Trois joueurs qui malgré leurs jeunes âges, dispose d’une expérience au plus haut niveau. Romagnoli, recrue phare de l’été, annoncé comme un futur crack en défense centrale dispose d’une confiance totale de son coach. Il a joué 10 matchs sur les 11 de Serie A. De Sciglio lui est présent dans le groupe milanais depuis plusieurs saisons maintenant. Pour le reste, prime à l’expérience, puisque Alex, Cerci, Montolivo ou autre Bacca étaient titulaires ce soir là et ont apporté 3 points précieux au clan milanais.

Sur les 15 buts inscrits en championnat cette saison, 11 l’ont été par des joueurs âgés de plus de 28 ans, (seul Balotelli, Bonaventura et Bertolacci ont marqué les autres). Entêté dans une idée du résultat plutôt que de la manière, le coach milanais veut des joueurs de devoir sur le terrain, plus que des artistes. Et même si quelques très bons techniciens sont sur la pelouse comme Montolivo, Cerci, Poli, Honda, la majorité de l’équipe n’est pas très jolie à voir jouer. Bacca dispose surtout d’un très grand sens du but, Nocerino ou Kucka sont avant tout des récupérateurs purs et durs et Luiz Adriano peine à s’acclimater à l’Italie.

Objectif Champions League déclaré

Malgré un jeu peu séduisant et une marge de manœuvre restreinte, le Milan pointe donc à 4 points de la Roma, 3ème. C’est peu dire que le Milan ne peut que progresser dans le jeu et pourquoi pas, redevenir une équipe qui compte d’ici à la fin de la saison. Surtout qu’avec aucune coupe d’Europe à jouer, l’objectif reste simple à savoir le championnat.A. Adriano Galliani, directeur général historique du club lombard n’y va d’ailleurs pas par 4 chemins, : « La Ligue des champions était l’objectif du début de saison et cela n’a pas changé. Nous devons avoir le courage et la force de dire que nous espérons atteindre un objectif qui est une qualification en Ligue des Champions et que nous avons construit cette équipe pour cela » a déclaré le directeur dans les colonnes de la Gazzetta. Une ambition qui peut paraître folle lorsque l’on sait d’où vient le club lombard, mais qui apparaît logique depuis l’apparition d’un investisseur étranger dans le capital du club, et l’achat de joueurs à gros prix. Car avec plus de 100 millions dépensés durant le dernier mercato, atteindre une coupe d’Europe via le championnat est un objectif obligatoire si le Milan veut redevenir un grand d’Europe. Et c’est bien ça l’objectif d’un club qui a gagné 7 Ligue des Champions.