Milan AC : l’inquiétude est de mise

Filippo Inzaghi, nouvel entraîneur du Milan AC

8ème à l’issue de la saison dernière, le Milan AC est un club en crise. Depuis les départs de Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, jamais compensés qualitativement, le club milanais est clairement entré dans une période de déclin où intérêts sportifs et réalités économiques n’ont pas fait bon ménage. L’arrivée extrêmement prometteuse de Mario Balotelli lors du mercato hivernal de la saison 2012-2013 n’a été que l’arbre qui a caché la forêt pendant quelques mois.

La première partie de saison des Rossoneri est extrêmement difficile puisqu’ils ne comptent, à l’issue de la phase aller, que 5 victoires. Sur la saison, en 14 matchs face aux sept équipes qui les précèdent, ils ne remportent que deux victoires : contre la Fiorentina et le rival milanais. Moyen, ce Milan l’est. 8ème défense, 9ème attaque, bien trop peu de joueurs ont donné satisfaction, Mario Balotelli en tête. L’arrivée de Matri a été un véritable échec alors que la blessure de Stephan El-Shaarawy a profondément handicapé le secteur offensif milanais. Le turn-over très important derrière n’a pas non plus aidé la défense à trouver ses repères et la charnière française Mexès – Rami est bien loin de ses heures de gloire.

Filippo Inzaghi, nouvel entraîneur du Milan AC

L’ancienne star milanaise, Inzaghi, propulsée sur le banc du Milan AC est donc un pari très risqué lui qui entraîne la Primavera depuis 2 ans. Après une saison catastrophe, le retraité va devoir sortir le bleu de chauffe pour redorer le blason bien terni d’un club en proie à des difficultés financières qui, si elles ne sont pas scandaleuses, freinent clairement les ardeurs de la direction en ce qui concerne le recrutement. L’objectif est assumé, c’est avec des joueurs à bas coût et les jeunes du club que devra faire Pippo. Après Keisuke Honda et Michael Essien arrivés libres cet hiver, ce sont les parisiens Alex et Jérémy Ménez qui sont arrivés en fin de contrat.

Seulement, les deux matchs amicaux disputés par le Milan AC dans le cadre de l’International Champions Cup ne sont guère rassurants. Après une défaite initiale face à l’Olympiakos sur le score de 3 à 0, les Rossoneri ont été pliés en l’espace d’une demie-heure par Manchester City ; score final : 5 buts à 1 en faveur des Citizens. Tout est donc à reprendre du côté du club milanais et ce n’est pas sans une certaine inquiétude que les supporters attendent la reprise d’une saison qui se promet d’être bien compliquée alors qu’en “off” la direction serait très déçue des résultats de pré-saison de l’équipe. Toutefois, il s’agirait que M. Berlusconi garde tout de même en vue que la construction d’une équipe capable de rivaliser en Série A avec la Juventus, la Roma et le Napoli notamment ne se fait pas exclusivement avec le recrutement de joueurs en fin de contrat avant de limoger, pour la troisième fois en quelques mois un nouvel entraîneur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire