Paul Bohec

Aleksandar Mitrović est le meilleur buteur de Jupiler Pro League où il évolue sous les couleurs d’Anderlecht. Triple champion en titre, le Sporting ne devrait pas conserver sa couronne cette année et risque même de voir son protégé prendre la tangente. 

Aleksandar Mitrovic de Anderlecht à Newcastle

En difficulté lors de ces plays-off où ils ont perdu trois matchs sur six, les mauves ont pourtant trouvé en Aleksandar Mitrović l’attaquant qui leur manquait depuis le départ de Dieumerci Mbokani. Au sein d’un groupe bourré de jeunes talents comme Dennis Praet ou Youri Tielemans, le puissant avant-centre ne dépareille pas. Déjà à l’origine d’une saison convaincante l’an passé, il a trouvé le chemin des filets à 24 reprises cette saison. Après une adaptation faite à toute vitesse, le serbe attire aujourd’hui logiquement les convoitises.

Décisive sur la scène nationale, la pépite anderlechtoise s’est également illustrée sur la scène européenne et notamment en Ligue des champions où il a marqué deux buts décisifs face à Arsenal et Dortmund. Puissant, le jeune avant-centre peut surtout compter sur un excellent sens du timing et du placement mais surtout sur un très bon jeu de tête. Ses prestations et son talent ne sont pas passés inaperçus, loin de là. Le Daily Mail rapporte en effet un intérêt des Magpies pour Mitrović. Newcastle aurait même formulé une offre du montant de la clause libératoire de l’attaquant,  un transfert estimé donc à près de 20 millions d’€ bien que cela ait été démenti par la suite par l’agent du joueur et le manager général d’Anderlecht.

Si l’intérêt du quinzième de Premier League ne fait aucun doute, il n’est néanmoins pas certain que l’ancien joueur du Partizan Belgrade décide de rejoindre les Magpies, encore moins si ces derniers finissent par descendre en Championship. Toutefois, après deux saisons passées en Jupiler Pro League, l’international serbe ne devrait pas s’attarder en Belgique au vu de son talent et du nombre de ses courtisans. À seulement 20 ans, Aleksandar Mitrović a franchi un pallier et il semble être temps pour lui de rallier un grand championnat. Mais avant ça, il peut encore permettre à son club de remporter un quatrième championnat consécutif même si la concurrence s’annonce plus rude que jamais. Si son départ, pratiquement acté, sera un coup dur sur le plan sportif, nul doute que d’un aspect financier, le Sporting ressortira gagnant de cette affaire puisque l’attaquant sera assurément la plus grosse vente de l’histoire du club.

© 2015 Belga.