Monaco sous pression en Ligue des Champions ?

Leonardo Jardim et Monaco seront particulièrement attendus contre Leipzig en Ligue des Champions © Twitter AS Monaco
Leonardo Jardim et Monaco seront particulièrement attendus contre Leipzig en Ligue des Champions © Twitter AS Monaco

Face à la concurrence parisienne, difficile de croire que les Monégasques réussiront leur incroyable saison de l’an passé en Ligue 1. Demi-finalistes de la Ligue des Champions, l’ASM a aussi réussi son pari sur la scène européenne. Les joueurs de la principauté seront donc particulièrement attendus et dans un groupe très ouvert, ils ne doivent pas se rater.

Opposé à Leipzig, nouveau venu en Ligue des Champions, Monaco n’est évidemment pas encore soumis à l’exigence d’un résultat positif comme pouvait l’être par exemple le Barça mardi soir. Pourtant, face aux Allemands, la prestation du groupe de Leonardo Jardim sera scrutée avec attention après la déroute contre l’OGC Nice le week-end dernier en Ligue 1 (défaite 4 – 0). Privés de Thomas Lemar, l’un de leur meilleur joueur et très en forme en ce début de saison, les coéquipiers de Radamel Falcao vont donc aligner un 11 expérimental et pourraient en plus devoir composer avec l’absence de Danijel Subašić dans les cages.

À la peine défensivement, en manque de génie devant, Monaco est passé à côté de son match en championnat et c’est pour cette raison que l’ASM l’assure : contre Leipzig, il n’y aura pas de faux pas. Bien sûr, ramener trois points serait une sacrée performance, mais les joueurs du Rocher veulent surtout rassurer dans le contenu. Monaco veut retrouver sa fluidité même si Leonardo Jardim le sait : il faudra du temps pour que les nombreuses recrues s’acclimatent au jeu monégasque et ses particularités. Mais du temps, c’est ce qu’il manque au club. Si personne ne l’a évidemment dit officiellement – bien que Subašić se soit énervé en zone mixte après le derby contre Nice – tout le monde le pense : cette année, le PSG sera intouchable sur la scène nationale. La chance pour Monaco de briller : l’Europe.

Monaco sait le faire mais gare à ne pas exploser en plein vol

Quarts de finalistes et éliminés par la Juventus en 2015, Monaco a connu le même sort la saison passée contre les Turinois, mais en demi-finale cette fois. La Ligue des Champions, l’ASM connaît et pour cause. En 2004, le club de la principauté s’était incliné en finale contre Porto et il s’est sorti des poules de la C1 à six reprises en sept tentatives. Autant dire que dans un groupe si ouvert, les rouges et blancs ont vraiment une belle carte à jouer. Porto, Besiktas et Leipzig sont des adversaires largement à la portée des Français.

Le problème, c’est que comme il y a trois saisons (Bayer Leverkusen, Zénith Saint-Pétersbourg, Benfica) ou l’année dernière (Bayer Leverkusen encore, Tottenham et CSKA Moscou), le moindre faux pas peut coûter très cher à l’équipe qui le commet. En gagnant chez les Spurs lors du match d’ouverture de leur saison européenne, les Monégasques avaient parfaitement commencé et lancé ainsi la suite des hostilités. Une victoire ce mercredi soir leur permettrait donc de démarrer dans les meilleures dispositions.

Exceptionnels l’an passé en championnat, Falcao & consorts avaient été encore plus étincelants en Europe. Il faut dire qu’ils développent aussi un jeu parfait pour cela avec un bloc plus regroupé, un collectif parfaitement huilé par maître Jardim et surtout une capacité étonnante à se projeter incroyablement vite vers l’avant. Il n’y aura plus Bernardo Silva ni Mbappé, plus Bakayoko ni Mendy mais Monaco a quand même les armes pour faire de belles choses cette année encore. À condition de ne pas se brûler les ailes et répondre présent dès le premier match ce mercredi soir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire