Si le monde du foot fêtait Halloween, ça donnerait quoi ?

Le 31 Octobre, les enfants et les plus grands vont se ruer à toutes les portes pour aller demander des bonbons au plus offrants. Bien que cette fête soit américaine, sa notoriété a franchi l’Atlantique à tel point qu’aujourd’hui elle est rentrée dans la tradition occidentale. Impossible pour vous de ne pas croiser quelqu’un déguiser en sorcière ou en zombie. C’est pourquoi cette année le monde du foot s’est mis sur son 31 pour fêter Halloween. Revue d’effectif des déguisements de la soirée.

Clown : Franck Ribery

Le clown est à la mode comme Ribery, grand absent de la liste des 23 pour le ballon d’or, le munichois se rattrape en faisant ses légendaires blagues. A la manière d’un clown, Ribery peut être drôle comme lourd, à force de massacrer la langue française, c’est devenu lassant, un peu comme la blague de la fleur qui asperge d’eau. Mais Ribery est également l’égérie même du style clown, en se ramenant sur le plateau de Téléfoot en juin 2010 vêtu d’un combo claquette-chaussette à faire criser Cristina Cordula, Kaiser Franck a égalé la dégaine et les chaussures taille 68 des êtres au nez rouge.

Momie : Toifilou Maoulida

Si le déguisement entouré de bandelettes devrait logiquement revenir à Abou Diaby ou Yoann Gourcuff pour leurs abonnements et à leurs parfaites utilisations des straps, c’est bien Toifilou qui porte le mieux la bandelette. Ayant conservé toutes ses bandelettes faisant suite à ses buts inscrits, Toifilou recouvre son corps et s’engage dans une imitation des plus grandes heures des films d’horreur comprenant des momies, à moins que ce ne soit la réplique de sa conduite de balle.

Maoulida

Citrouille : Thiago Motta

Le symbole d’Halloween, la citrouille. Souvent creuse avec une bougie à l’intérieur, la citrouille amuse autant qu’elle fait peur, énerve autant qu’elle se délecte, et surtout la citrouille n’a pas de nez. Et c’est bien ça le point commun avec Thiago Motta, car oui depuis son câlin avec Brandao, le parisien a le nez fragile, plus question de prendre de risque, il se sait affaibli depuis que Brandao a dévoilé le point faible du joueur le plus détesté du championnat. Et puis on va pas se mentir, le regard de Thiago Motta est aussi pervers et effrayant que la lueur d’une bougie à travers les yeux d’une citrouille.

Frankenstein : David Moyes

Il est loin le temps ou David Moyes était désigné comme le successeur de Sir Alex Ferguson à la tête de Manchester United. Viré après 7 mois d’échec, et moquer par la plupart des spécialistes du ballon rond, Moyes attend patiemment sa revanche. Ruminant dans sa demeure, l’écossais aux cernes aussi creuse que François Fillon, se délecte à l’idée de sortir le 31 à Old Trafford, teinté en vert, 2 boulons plantés dans le cou. Il retrouvera l’épouvantail Marouane Fellaini planté depuis 1 an sur la pelouse de Manchester.

Moyes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire