Mourinho : acheter Rooney oui, mais dans quel but ?

Wayne Rooney, une dernière offre de Chelsea pour changer la donne.

Comme nous vous l’indiquions hier, Mourinho et Chelsea prépareraient une troisième offre pour l’attaquant de Manchester United, Wayne Rooney. Une troisième offre qui devrait voir le jour à l’issue du match qui opposera justement ce soir, à Old Trafford et en clôture de la deuxième journée de la Premier League, Manchester United à Chelsea.

Seulement voilà : Mourinho souhaite-t-il réellement s’attacher les services de l’attaquant anglais ? Si Tottenham a ouvertement reproché à Chelsea d’avoir acheté un joueur uniquement pour empêcher un rival de se renforcer, les fans des Red Devils ont adopté la même position à l’égard de Rooney. Eux qui ont promis à Mourinho un accueil ô combien chaleureux pour le match de ce soir … Un accueil qu’il ne mérite pas, selon ses dires. « Ils en ont après moi ? Pourtant, ça n’est pas moi qui ait dit à Rooney qu’il serait un second choix. On essaye d’acheter un joueur dont le manager lui a indiqué qu’il serait une seconde option pour lui. On essaye pas d’avoir Van Persie. Ils n’ont pas à m’en vouloir. Si je dis que Ramires est mon second choix et qu’il joue quand Lampard est fatigué ou blessé, et si quelqu’un vient le chercher, alors personne ne sera énervé ».

Wayne Rooney, une dernière offre de Chelsea pour changer la donne.

Quand on sait que Chelsea est en passe de boucler le recrutement de Willian, et que les Blues disposent d’ores et déjà d’un large choix de joueurs pour ces postes offensifs, la question de la motivation qui anime Mourinho peut être posée. Alors certes, Mourinho a répété que des joueurs s’en iront et qu’il souhaitait travailler avec un groupe de 22 joueurs. Il a également répété qu’il voulait améliorer son effectif et, à cet égard, un joueur comme Rooney apparaît comme un renfort de poids, surtout au regard de la méforme d’un attaquant comme Torres ou au regard du peu de confiance qu’accorde The Happy One à Demba Ba. Mais peut-il construire son attaque sur un joueur qui a perdu la confiance d’un club dans lequel il était la grande star ? Peut-il de plus continuer de fonder tant d’espoirs dans un transfert qui paraît comme impossible, Manchester United ayant catégoriquement refusé de renforcer un concurrent direct ?

On est en droit de se demander, après tout, si Mourinho ne cherche pas simplement à déstabiliser une équipe qui prétend au titre, une équipe qui ne l’a pas choisi, lui le Number One, pour en devenir l’entraîneur, et un coach qui a eu le rôle qu’il semblait convoiter. Il semble toutefois avoir compris les lacunes de sa communication du temps de son règne à la Maison Blanche et ses remarques à l’égard de Moyes et de Manchester United sont plus mesurés qu’elles ne pouvaient l’être quand il s’agissait de Guardiola et de Barcelone. « Dans chaque équipe, et je ne critique pas, il y a des premiers couteaux et des seconds couteaux, et ces seconds couteaux doivent être de très bons joueurs. Les équipes doivent évidemment avoir des secondes options. Et les grands joueurs aussi. Tout dépend si les joueurs acceptent leur situation ».

Pour mettre un peu plus la pression sur les épaules de David Moyes et de Manchester United, il a été révélé que l’agent de Samuel Eto’o serait présent dans les tribunes d’Old Trafford ce lundi soir. On sait l’Anzhi vendeur, on sait que Chelsea est à la recherche d’un attaquant, et l’expérience entre Eto’o et Mourinho à l’Inter Milan semble avoir été bonne, les deux ayant remporté la Ligue des Champions ensemble. Simple pression ou début d’arrangement entre les deux parties ? On a en tout cas hâte d’en voir davantage ce soir à l’issue du match, et de découvrir quelle sera la teneur de l’offre de Chelsea pour Rooney.

1 Trackback / Pingback

  1. Chelsea et Manchester se neutralisent

Laisser un commentaire